IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

InfoLABO

Cet avis s’adresse aux personnes qui utilisent les services du laboratoire de microbiologie pour l’analyse mycologique d’échantillons d’air qui sont réalisés avec les appareils de prélèvement de marque Andersen.

Les utilisateurs observeront sur leur rapport d’analyse d’identification mycologique une concentration selon la probabilité de superposition (CSPS). Cette valeur est calculée à l’aide d’une table de correction utilisée lors du dénombrement des colonies de moisissures présentes sur les milieux de culture. L’utilisation de cette table de probabilité est nécessaire pour obtenir la concentration finale lors de l’utilisation de la méthode des trous positifs proposée par le fabriquant des appareils Andersen.

Cette table tient compte des probabilités de superposition des particules microbiennes dans un même site d’impaction lors d’un prélèvement d’air. Le CSPS est calculé uniquement pour un nombre de colonies supérieur à 19 sur un même pétri, donc dans le cas contraire le CSPS sera de zéro. Cette méthode de calcul a toujours été utilisé par notre laboratoire mais il était préalablement inclus dans la fraction des organismes non isolables. Afin de refléter adéquatement la flore que nous n’avons pas été en mesure véritablement d’isoler au laboratoire il a été décidé d’exclure de la fraction non isolable le CSPS et d’en faire une description séparée. Cette modification n’affecte en rien les concentrations totales de moisissures qui vous ont été rapportées puisque cette correction a toujours été réalisée pour ce type d’analyse.

Merci de votre attention.

Bien à vous,

Geneviève Marchand, M.Sc. Microbiologiste

Recevez l'InfoLABO dans votre courriel

Recevez les communications de la Direction des laboratoires directement dans votre courriel.

Je m'inscris