IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Impacts biomécaniques et ergonomiques de la manutention chez les travailleurs obèses

Biomechanical and ergonomic impacts of handling on obese workers

Résumé

L’obésité est un problème émergent qui a des répercussions en santé et en sécurité du travail (SST). La prévalence de blessures musculo-squelettiques chez les individus obèses et les coûts indirects (non médicaux) sont plus élevés que ceux des travailleurs ayant un poids santé. Sachant qu’une hausse soutenue du taux d’obésité chez les travailleurs est observée au Canada, il est important de s’intéresser à la problématique de l’obésité liée au travail. Les risques de blessures au dos survenues au travail sont très élevés et la profession la plus touchée est celle de manutentionnaire. On connait peu l’effet de l’obésité sur les façons d’effectuer les tâches de manutention. L’objectif de cette étude est d’analyser les stratégies de travail des manutentionnaires obèses et de les comparer à celles de ceux ayant un poids santé.

Tests en laboratoire

Dix-sept manutentionnaires obèses et 20 autres ayant un poids santé ont participé à des évaluations en laboratoire. Les tâches étudiées étaient des transferts de caisses d’un convoyeur à un diable et vice versa. Le poids de la charge, la hauteur de saisie et de dépôt, de même que la configuration de l’aire de travail ont été adaptés pour examiner les façons de faire des participants. Plusieurs mesures biomécaniques, incluant les moments de force au dos, la posture et le déplacement des caisses, ont été prises afin de juger de l’aspect sécuritaire et efficient des méthodes de manutention observées.

L’influence des facteurs anthropométriques

Les résultats démontrent clairement que les facteurs anthropométriques des manutentionnaires obèses induisent un chargement lombaire maximal nettement plus important (>23 %) que chez les autres lors du levage et du dépôt de caisses sur un diable ou sur un convoyeur. Peu de différences ont été observées au niveau des attitudes posturales en raison d’une variabilité inter-individu très présente au sein des deux groupes de participants. Le poids des manutentionnaires a permis d’expliquer 57 % de la variation du moment de force maximal transverse au dos lors du soulèvement de caisses du sol.

Ces résultats suggèrent que la surcharge pondérale d’un travailleur obèse entraîne indubitablement un effet additif significatif sur les structures musculo-squelettiques du dos. Cet impact biomécanique expose les manutentionnaires obèses à un risque plus important de développer un trouble musculo-squelettique lors de la manutention de charges.

Informations complémentaires

Collection : Rapports scientifiques
Catégorie : Rapport
Auteur(s) :
  • Philippe Corbeil
  • André Plamondon
  • Normand Teasdale
  • Grant Handrigan
  • Jasmin Ten Have
  • Nancy Manzerolle
Projet de recherche : 2010-0003
N° de publication : R-781
N° de publication traduite : R-825
Langue : Français
Date de publication : 05 juin 2013
Format : Texte