IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

 Avis important concernant la COVID-19

(11 juin 2020, 13 h) Reprise graduelle des activités de la Direction des laboratoires. En raison de la propagation rapide de la COVID-19, et pour assurer la santé et la sécurité de ses employés et de l’ensemble de son réseau, l’IRSST a mis en place des mesures exceptionnelles.

Réduire l’exposition des travailleurs aux gaz, odeurs, poussières et agents pathogènes humains présents dans les bâtiments porcins

Résumé

Les éleveurs de porcs sont quotidiennement exposés à d’importantes quantités de gaz, d’odeurs, de poussières et de bioaérosols. Ils risquent de développer des problèmes respiratoires ou des maladies infectieuses. Ce risque est lié au nombre d’heures passées à l’intérieur des bâtiments d’élevage et à la concentration des différents contaminants.

Plusieurs technologies permettent de diminuer les concentrations de gaz, d’odeurs et de poussières à l’intérieur des bâtiments, mais il n’y a pas de donnée sur la réduction des bioaérosols.

Cette recherche évaluera quatre technologies, utilisées seules ou en combinaison, pour jauger leur efficacité à réduire le gaz, les poussières, les odeurs et les bioaérosols dans les porcheries, afin d’identifier la meilleure. Ces technologies incluent un nouveau concept de lattes pour le plancher, la séparation à la sciure des phases liquide et solide des lisiers, l’aspersion d’huile et la filtration de l’air sortant du bâtiment.

Informations complémentaires

Type : Projet
Numéro : 2014-0058
Statut : Terminé
Année de fin du projet : 2019
Équipe :
  • Stéphane Lemay (Institut de recherche et de développement en agroenvironnement)
  • Caroline Duchaine (Centre de recherche Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec)
  • Stéphane Godbout (Institut de recherche et de développement en agroenvironnement)
  • Matthieu Girard (Institut de recherche et de développement en agroenvironnement)