IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

 Avis important concernant la COVID-19

(11 juin 2020, 13 h) Reprise graduelle des activités de la Direction des laboratoires. En raison de la propagation rapide de la COVID-19, et pour assurer la santé et la sécurité de ses employés et de l’ensemble de son réseau, l’IRSST a mis en place des mesures exceptionnelles.

1988 : Des recherches au service du monde du travail

L'IRSST au Sommet sur la technologie

Lors du Sommet sur la technologie qu’organise le gouvernement du Québec, l’IRSST propose sa vision dans un mémoire intitulé La recherche en santé et en sécurité du travail : productive pour les milieux de travail et l’ensemble de l’économie. Cette vision consiste à faire en sorte que, dès l’étape de la planification du travail ou de l’intégration de nouvelles technologies, les décisions visant à y adjoindre une démarche préventive reposent sur des données probantes issues de la recherche en SST.

Ententes de partenariat

L’Institut signe plusieurs ententes avec des organismes gouvernementaux, parapublics ou privés. Il paraphe un de ces accords de partenariat, qui porte sur la sécurité des machines, avec le National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH).

NIOSH

Le Groupe Sheffield

L’IRSST s’associe à une quinzaine d’organismes pour créer une association internationale d’établissements de recherche en SST, nommée le Groupe Sheffield. Ce regroupement favorise l’échange d’informations scientifiques et la conclusion de partenariats de recherche. L’Institut est le seul organisme canadien du groupe, où il représente le continent nord-américain avec le NIOSH des États-Unis.

Nouveau système d'exposition aux aérosols solides

Malo Sacré coeur

Dr Jean-Luc Malo de l’hôpital du Sacré-Cœur

Pour pallier les lacunes des tests conventionnels de provocation bronchique, l’IRSST, en collaboration avec l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, conçoit et valide un nouveau système d’exposition aux aérosols solides. Ce système avantageux permet de connaître la granulométrie des particules et réduit les risques de réaction allergique violente chez les sujets. Sans danger pour les travailleurs et le personnel hospitalier, il sert aux pneumologues pour diagnostiquer l’asthme professionnel, attribuable entre autres à une exposition aux poussières. Breveté, le système sera automatisé et confié à un fabricant en vue de sa commercialisation.

Ouverture au secteur privé

Les laboratoires de l’IRSST offrent leurs services spécialisés à une clientèle autre que celle du réseau de prévention de la CNESST. Pour la première fois, des associations patronales et syndicales, des entreprises privées et divers organismes peuvent les utiliser entre autres pour procéder à des analyses environnementales, toxicologiques et microbiologiques.

Expertise internationale

Ilkka Kuorinka

Pour parfaire son expertise, l’IRSST n’hésite pas à attirer d’éminents chercheurs étrangers. Ainsi, le professeur >Ilkka Kuorinka, de l’Institut finlandais de santé du travail et président de l’Association internationale d’ergonomie, se joint à l’Institut. Il y occupera le poste de directeur du Programme sécurité-ergonomie.