IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Communiqués de presse

Pour une conception plus sécuritaire des mines souterraines

  • 22 juin 2017

Afin de permettre une conception plus sécuritaire des excavations souterraines, des chercheurs viennent d’élaborer une méthodologie novatrice et performante de mesure des contraintes in situ dans les mines. Basée sur une combinaison d’équipements de pointe et d’une méthode d’interprétation par approche inverse, cette méthodologie change radicalement la façon de réaliser et d’interpréter les mesures de contraintes à l’aide de la technique du doorstopper modifié. La méthode d’interprétation développée serait aussi applicable à l’ensemble des techniques basées sur le principe de récupération.

En savoir plus

Outils de modélisation pour résoudre des problèmes de bruit et de vibrations impulsionnels

  • 15 juin 2017

Les modules de résolution dans le domaine temporel de trois logiciels (COMSOL, Abaqus et Virtual.Lab ont été évalués par des chercheurs afin de déterminer s’ils pouvaient aussi servir à modéliser les phénomènes de bruit et de vibrations (B-V) impulsionnels en santé et en sécurité du travail.

En savoir plus

Un travailleur québécois sur 10 serait exposé à au moins une substance cancérogène

  • 12 juin 2017

L’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) a réalisé une étude sur l’importance de l’exposition potentielle des travailleurs du Québec à des circonstances et des substances cancérogènes selon les secteurs d’activité économique et les professions auxquels ces cancérogènes sont associés. Pour chacune des 41 circonstances ou substances classées comme cancérogène « démontré », « soupçonné », « probable » ou « avéré » chez l’humain, ou « démontré » chez l’animal, les chercheurs ont calculé à partir de diverses sources le nombre de travailleurs potentiellement exposés.

En savoir plus

Défi des rencontres interculturelles en matière de réadaptation de travailleurs immigrants

  • 02 mai 2017

Une étude, qui se penche sur les parcours de réadaptation et de retour au travail de personnes ayant subi une lésion professionnelle, a mis en lumière le rôle des intervenants, leurs stratégies d’intervention, leurs interactions et les difficultés propres aux rencontres avec un travailleur immigrant; ces rencontres interculturelles sont fréquentes dans une ville cosmopolite comme Montréal.

En savoir plus

Classement des industries et professions les plus à risque de lésions professionnelles

  • 25 avril 2017

À tous les cinq ans, l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) dévoile les industries et groupes professionnels les plus à risque de subir un accident du travail ou une maladie professionnelle.

En savoir plus

Des indicateurs variés pour mieux connaître l’évolution des lésions professionnelles

  • 25 avril 2017

L'IRSST rend publics des indicateurs de risque (taux de fréquence en équivalent temps complet [ETC]), de gravité (durée moyenne d’indemnisation, atteinte permanente à l’intégrité physique ou psychique), et de coût des lésions professionnelles pour la période 2010-2012. Ces indicateurs ont la particularité d’être calculés sur la base du nombre d’employés en ETC plutôt que sur la base des effectifs en nombre d’individus, ce qui permet de tenir compte de l’importance du travail atypique, en particulier du travail à temps partiel ou occasionnel, et des différences qui existent selon l’âge et le sexe.

En savoir plus

Technicien ambulancier paramédical : un métier à risque

  • 10 avril 2017

L’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) publie une étude qui brosse un portrait du métier de technicien ambulancier paramédical (TAP), de ses risques et de ses difficultés. Pour ce faire, des chercheurs ont observé 101 TAP, dont 23 femmes, des régions de Montréal et de Québec, pendant 175 quarts de travail en accordant une attention particulière à des facteurs d’ordre individuel tels que le genre, l’ancienneté et l’obésité.

En savoir plus

L’IRSST, centre collaborateur de l’Organisation mondiale de la Santé

L’IRSST, centre collaborateur de l’Organisation mondiale de la Santé

  • 03 avril 2017

La présidente-directrice générale de l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST), Mme Marie Larue, est heureuse d’annoncer que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), par le biais de l’Organisation Panaméricaine de la Santé (PAHO), vient de désigner à nouveau la Direction scientifique de l’IRSST comme un de ses centres collaborateurs. Renouvelable aux quatre ans, ce statut a été accordé une première fois à l’Institut en mars 2013. Depuis lors, il fournit un appui stratégique à l’OMS dans l’accomplissement de son mandat et en l’aidant à garantir la validité scientifique du travail sanitaire mondial.

En savoir plus

Présence significative de contaminants dans les centres de compostage

  • 27 mars 2017

Les travailleurs du compostage sont exposés à des agents chimiques et biologiques dont certaines particules ont, en raison de leur taille, la capacité de pénétrer profondément à l’intérieur des poumons. C’est ce que conclut une étude scientifique réalisée dans trois centres québécois traitant des matières organiques différentes (résidus organiques résidentiels, fumier de bovins laitiers, carcasses et tissus d’animaux) et qui avait pour objectif de comparer les concentrations de contaminants dans l’air afin d’estimer les risques pour la santé des travailleurs.

En savoir plus

Méthodes de prélèvement et d’analyse des poussières des conduits de ventilation

  • 27 mars 2017
Montréal, le 27 mars 2017 –S'ils sont mal entretenus, les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation de l’air (CVCA) peuvent émettre des polluants pouvant affecter la santé des travailleurs. Or, les critères de déclenchement du nettoyage des conduits sont souvent uniqu...

En savoir plus

Page 1 sur 17Première   Précédente   [1]  2  3  4  5  6  7  8  9  10  Suivant   Dernière