IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Actualité

Étude sur les alarmes de recul des véhicules

  • 11 septembre 2017

Étude sur les alarmes de recul des véhicules

Une étude portant sur la perception sonore des deux types d’alarmes de recul (tonale « bip-bip » et à large bande « pshit-pshit ») et l’effet du positionnement sur la distribution sonore à l’arrière des véhicules vient d’être publiée. Les résultats montrent que les deux types d’alarmes demeurent audibles pour un travailleur situé derrière un camion et lui permettent de réagir à temps, et ce, même si leur niveau sonore est parfois plus faible que celui du bruit ambiant. Par contre, l’alarme à large bande s’est montrée supérieure à l’alarme tonale en matière de localisation sonore.

Même s’il demeure souhaitable de limiter au maximum les manœuvres en marche arrière des camions ainsi que la présence de travailleurs près de véhicules en mouvement, l’alarme de recul reste un moyen de prévenir les travailleurs de la présence d’un danger. Mais pour être efficace et optimale, elle doit être positionnée à l’arrière du camion et être visible à une hauteur de 1 à 2 mètres. Une vitesse maximale de recul de 12,5 km/h est aussi recommandée pour s'assurer que le travailleur dispose d’un temps de réaction minimal de deux secondes pour éviter les risques de collision.

Restez en contact!

infoIRSST - Toutes les des nouvelles de la recherche à l'IRSST

Abonnez-vous


Suivez-nous!