IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

 Avis important concernant la COVID-19

En raison de la propagation rapide de la COVID-19, et pour assurer la santé et la sécurité de ses employés et de l’ensemble de son réseau, l’IRSST a mis en place des mesures exceptionnelles.
Pour en savoir plus 

Pertinence de la surveillance biologique de l’exposition chez les travailleurs pulvérisant de la mousse isolante à base de MDI

Résumé

Reconnus comme des irritants et des sensibilisants chimiques respiratoires et cutanés, les isocyanates peuvent déclencher l’asthme professionnel.

Plusieurs produits contiennent des isocyanates. Ils sont utilisés dans la fabrication de matériaux polyuréthanes comme la mousse isolante, la colle, les adhésifs, la peinture automobile ainsi que la mousse flexible de rembourrage.

L’évaluation de l’exposition et la quantification du risque potentiel à la santé des travailleurs pulvérisant de la mousse isolante à base de diisocyanate-4,4' de diphénylméthane (MDI) a toujours représenté un défi, car elles ont été basées juste sur les concentrations atmosphériques ambiantes sous-estimées, corrigées en fonction des équipements individuels de protection portés par les travailleurs.

La surveillance biologique constitue une approche avantageuse pour l’évaluation de l’exposition puisqu’elle permet de vérifier la dose absorbée par les travailleurs par toutes les voies d’absorption. Ainsi, des scientifiques de la direction des laboratoires de l’IRSST ont développé une méthode permettant le dosage du 4,4’-méthylènedianiline (MDA) urinaire hydrolysé, utilisé comme biomarqueur d’exposition au MDI. Cette méthode permettrait l’évaluation plus précise de l’exposition des travailleurs qui pulvérisent de la mousse isolante à base de MDI.

Cette étude vise à évaluer la pertinence de l’utilisation de la surveillance biologique pour les isocyanates chez les travailleurs pulvérisant de la mousse isolante à base de MDI.