IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Approche intégrée pour une conception et une manipulation sécuritaires des nanomatériaux - Un programme basé sur une concertation entre l’industrie et des évaluateurs des risques sanitaires

Résumé

Les nanotechnologies de synthèse se développent à un rythme presque exponentiel. Les estimations anticipées des retombées de cette technologie font miroiter un potentiel économique énorme à la grandeur de la planète. Par conséquent, plusieurs pays investissent massivement dans ce domaine de nouvelles technologies. Cependant, les responsables industriels des nanomatériaux et les spécialistes en évaluation des risques sanitaires ont une compréhension différente des programmes de sécurité devant baliser l’utilisation de cette nouvelle technologie dont on connaît peu les dangers pour la santé et la sécurité des travailleurs.

Plusieurs études montrent l’existence d’une réactivité biologique particulière des nanoparticules en raison de leur très petite taille, comparée à celle des particules de même composition chimique, mais de plus grande taille. L’objectif général de ce projet était de concevoir une grille d’évaluation des expositions aux nanomatériaux pour favoriser une manipulation sécuritaire. Ce projet misait sur une concertation entre les membres de l’industrie et les évaluateurs des risques sanitaires afin de développer une méthodologie intégrée en matière de conception sécuritaire des nanomatériaux. L’approche utilisée incluait une revue de la littérature et l’élaboration d’une grille décisionnelle en collaboration avec des entreprises en nanomatériaux québécoises et européennes.

La revue de la littérature a permis de déterminer que la méthodologie la plus appropriée aux fins de la présente étude était le modèle d’évaluation des risques sanitaires des substances chimiques proposé par le National Research Council (NRC) américain, en 1983. En se basant sur les différentes étapes suggérées, une grille décisionnelle applicable aux nanotechnologies a été construite. Cette grille décisionnelle a été validée par des industriels du secteur des nanotechnologies et présentée dans deux congrès internationaux pour une évaluation par des pairs. Des changements mineurs ont été apportés à l’outil après cette évaluation. Cependant, la grille a été favorablement accueillie, entre autres, en raison des commentaires positifs qui ont reconnu la nécessité de développer un outil d’évaluation des risques selon notre approche.

Ce travail marque donc le premier pas vers une démarche consensuelle qui satisfait à la fois l’évaluateur des risques sanitaires, puisque ce travail se base sur les principes développés en 1983 par le NRC, et l’industriel qui produit les nanoparticules. Une seconde étape sera nécessaire pour sélectionner les tests de caractérisation chimique et biologique qui permettront de standardiser la grille conçue. Néanmoins, ce travail aura permis de développer un outil d’évaluation permettant d’intégrer en priorité les caractéristiques chimiques comme la réactivité des nanoparticules et l’interaction des nanoparticules avec le matériel biologique, pour ainsi établir une limite d’usage d’un type de nanoparticule évalué. De plus, cette approche aura pour conséquence d’accroître le sentiment de confiance du public en raison de la transparence dont l’équipe a fait preuve dans son plan de développement. Enfin, l’originalité de ce travail innovateur tient beaucoup au désir des auteurs d’initier les premières étapes conduisant à une certification des produits issus des nanomatériaux manufacturés en partenariat avec les spécialistes en matière sanitaire.

Informations complémentaires

Collection : Rapports scientifiques
Catégorie : Rapport de recherche
Auteur(s) :
  • Claude Emond
  • Serge Kouassi
  • Frédéric Schuster
Projet de recherche : 2011-0008
Mis en ligne le : 25 juin 2015
Format : Texte