IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Nanoparticules synthétiques - Gestion adaptative des risques à la santé et à la sécurité des travailleurs

Résumé

De plus en plus les nanotechnologies suscitent un grand intérêt autant sur le plan industriel que médical. Cependant, la production de nanoparticules synthétiques (NPS) continue de croître alors que les impacts sanitaires et environnementaux n’ont pas tous été évalués, amenant ainsi de nouveaux problèmes. Consécutivement à l’expansion du marché des nanotechnologies, le nombre de travailleurs exposés continue d’augmenter. Bien qu’aucun consensus mondial ne se dégage en ce qui a trait à une définition et une règlementation clairement adaptées aux NPS, le besoin de protéger les travailleurs reste capital et passe par une gestion des risques adaptée.

Depuis 10 ans, la science explore les nombreuses propriétés des NPS, mais de multiples incertitudes persistent. Elles portent sur les facteurs de risque les plus susceptibles de causer un effet néfaste sur la santé humaine, ainsi que sur les mécanismes menant à une détérioration de la santé et de la sécurité humaine à la suite d’une exposition à ces NPS. Les connaissances sur les risques (exposition, toxicité, incendie, explosion, etc.) évoluent à un rythme effréné. Elles découlent d’approches méthodologiques et s’appliquent à des nanoparticules provenant de différentes sources (celluloses, fullerènes, métaux et oxydes de métaux, etc.). De ce fait, la comparaison des résultats et des études devient ardue. De plus, il n’existe actuellement aucune procédure de mesure standardisée pour la caractérisation des nanoparticules même si certaines équipes de recherche travaillent pour atteindre cet objectif.

Par ailleurs, la mise en marché des NPS précède souvent les études toxicologiques appropriées, ce qui en inquiète plus d’un. Cette situation donne plus de poids aux recommandations relatives au développement de stratégies de gestion des risques en parallèle de la recherche et du développement desdites particules. Plusieurs souhaitent une stratégie de gestion des risques adaptative qui évolue avec l’avancement des connaissances et qui inclut une communication transparente au regard des incertitudes qui demeurent. Dans ce contexte, l’objectif ultime de ce projet était de construire le prototype d’un outil d’aide à la décision en matière de gestion des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs posés par les NPS. Mais avant de pouvoir développer un outil de gestion des risques adapté aux NPS, il était nécessaire de réaliser une revue exhaustive des articles scientifiques publiés entre 2001 et 2011. Ce rapport a donc été construit de façon à dresser une liste détaillée des risques associés aux NPS dans un cadre de santé et de sécurité du travail (SST). Ces risques ont par la suite  été catégorisés et hiérarchisés pour illustrer la complexité d’un tel système à travers l’interdépendance de chaque élément du risque.

Des étapes ultérieures à la catégorisation des risques présentée dans ce rapport seraient donc nécessaires afin de peaufiner un prototype d’outil d’aide à la décision. Cet outil serait destiné aux producteurs de NPS et aux intervenants en prévention au travail pour les aider à mettre en place des mesures de contrôle pour assurer la santé et la sécurité des travailleurs exposés aux NPS.

Informations complémentaires

Collection : Rapports scientifiques
Catégorie : Rapport de recherche
Auteur(s) :
  • Julien Fatisson
  • Stéphane Hallé
  • Sylvie Nadeau
  • Claude Viau
  • Michel Camus
  • Barthélémy Ateme-Nguema
  • Yves Cloutier
Projet de recherche : 2011-0007
Mis en ligne le : 09 décembre 2013
Format : Texte