IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

 Avis important concernant la COVID-19

En raison de la propagation rapide de la COVID-19, et pour assurer la santé et la sécurité de ses employés et de l’ensemble de son réseau, l’IRSST a mis en place des mesures exceptionnelles.
Pour en savoir plus 

Résultats des analyses de substances chimiques produites à l’IRSST pour la période 2001-2008

Résumé

Le réseau québécois de prévention comprenant la CSST, les Agences de la Santé et des ServicesSociaux, les Centres Locaux de Services Communautaires et leurs points de service de mêmeque les Associations Sectorielles Paritaires regroupent plusieurs centaines de personnes oeuvranten santé au travail. Dans le cadre de leurs mandats, ils interviennent régulièrement dans lesentreprises afin d'y prélever des échantillons permettant d'évaluer la qualité de l'air. Ceséchantillons sont analysés de façon centralisée dans les laboratoires de l'IRSST.

Les résultats des échantillons prélevés dans l'air pour les années 2001 à 2008 ont déjà fait l'objetd'analyse sur une base annuelle et les rapports produits ont permis d'identifier plusieurssituations de fortes concentrations dans les grands groupes industriels de la Classification desActivités Économiques du Québec à deux chiffres (CAEQ, 1984). Le présent rapport regroupe,en un même endroit, tous les résultats des analyses environnementales émis par les laboratoiresde l'IRSST pour l'ensemble de cette période. Compte-tenu du volume important (359 120) derésultats produits pendant cette période, il devient très intéressant de traiter les données demanière à dégager un portrait détaillé des concentrations de polluants par classes industrielles dela CAEQ à quatre chiffres plutôt que par grands groupes. Ce choix devrait en effet permettre unelecture plus fine des résultats d'analyse et donc un éclairage plus percutant des situationsd'exposition évaluées où les substances chimiques considérées individuellement sont retrouvéesà des concentrations considérables dans les établissements. Afin de présenter la même réalitéselon différents angles et faciliter la compréhension des résultats en fonction des intérêtsspécifiques des intervenants, les résultats sont présentés selon les classes industrielles de laCAEQ, par secteur prioritaire de la CSST et par substance. De fait, l'étude est réalisée dans lebut de rendre accessibles aux chercheurs et aux intervenants des informations pouvant appuyerde nouveaux axes de recherche et aider à la priorisation de certaines interventions.

Seuls les résultats les plus pertinents en fonction de l'objectif de l'étude sont retenus. Ainsi,quelques 68 342 résultats d'analyse rencontrent les critères d'extraction et font émerger lescombinaisons substance chimique - classe industrielle les plus susceptibles d'être problématiquesparmi les secteurs échantillonnés. Leur examen permet de distinguer 56 substances chimiquesréparties dans 183 classes industrielles et d'observer un total de 483 combinaisons substancechimique - classe industrielle ayant fait l'objet d'au moins 25 analyses, durant la période 2001-2008, et pour lesquels au moins 20 % des résultats d'analyses égalent ou excèdent 50 % de lanorme. Ces données, présentées en six annexes, démontrent la grande diversité des prélèvementspour lesquels une proportion des résultats d'analyse a été mesurée en plus forte concentration.

Parmi les résultats d'exposition, plusieurs situations semblent particulièrement problématiques.Le béryllium dans les Industries de produits chimiques organiques d'usage industriel, le plombdans les Grosses structures industrielles, l'aluminium dans les Autres services publics, lemanganèse dans les Autres commerces de gros de rebuts et matériaux de récupération, lespoussières non-classifiées autrement dans l'Industrie des produits en argile (argile canadienne),les poussières de bois dans les Services forestiers, l'amiante dans les Autres industries de lamachinerie et de l'équipement, la nicotine dans les Services correctionnels et le mélanged'isomères d'isocyanurate de triglycidyle dans le secteur de l'Industrie du revêtement surcommande de produits en métal ne sont que quelques exemples de situations où plus de 60 % deséchantillons prélevés se situent au-delà de deux fois la norme.

Informations complémentaires

Catégorie : Rapport de recherche
Auteur(s) :
  • Claude Ostiguy
  • Simon Morin
  • Gilles Bensimon
  • Marc Baril
Projet de recherche : 0099-7360
Mis en ligne le : 02 novembre 2011
Format : Texte