IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

 Avis important concernant la COVID-19

(11 juin 2020, 13 h) Reprise graduelle des activités de la Direction des laboratoires. En raison de la propagation rapide de la COVID-19, et pour assurer la santé et la sécurité de ses employés et de l’ensemble de son réseau, l’IRSST a mis en place des mesures exceptionnelles.

Effets respiratoires de l’exposition journalière aux particules respirables, fines et ultrafines dans divers milieux de travail

Résumé

L’exposition quotidienne à court terme de la population générale aux particules fines (diamètre médian <2,5µm) et ultrafines (<0,1 µm) dans l’air ambiant a été associée au stress oxydatif, à l’irritation et à l’inflammation des voies respiratoires, à la diminution des fonctions pulmonaires, à des symptômes respiratoires, et notamment à l’exacerbation d’affections respiratoires chroniques comme l’asthme et autres maladies obstructives.

Malgré le nombre important de travailleurs exposés à des concentrations élevées de particules respirables dont le diamètre médian dépasse 4 µm – incluant les particules fines et ultrafines (UFP) – les effets respiratoires des expositions quotidiennes à ces particules ont été peu étudiés en milieu de travail contrairement à ceux d’expositions chroniques.

Les expositions quotidiennes pourraient induire des effets physiologiques (ex. inflammation et baisse des fonctions pulmonaires) chez certains travailleurs. Subis de façon répétée et sur de longues périodes, ces effets pourraient augmenter le risque de développer des maladies respiratoires chroniques.

Cette recherche vise à étudier la relation entre la variation quotidienne de l’exposition des travailleurs aux particules respirables, fines et ultrafines dans plusieurs environnements, et la variation journalière des fonctions pulmonaires et de l’inflammation pulmonaire. Les résultats permettront d’orienter les mesures préventives pour limiter le niveau d’exposition des travailleurs et réduire les effets pulmonaires.

Informations complémentaires

Type : Projet
Numéro : 2017-0007
Statut : En cours
Équipe :
  • Audrey Smargiassi (Université de Montréal)
  • Maximilien Debia (Université de Montréal)
  • Eva Suarthana (Université de Montréal)