IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

 Avis important concernant la COVID-19

(13 mai 2020, 9 h) Mise à jour importante concernant les programmes réguliers de subvention de recherche. En raison de la propagation rapide de la COVID-19, et pour assurer la santé et la sécurité de ses employés et de l’ensemble de son réseau, l’IRSST a mis en place des mesures exceptionnelles.

Perceptions et attitudes face à la conduite automobile dans un contexte de travail chez les policiers en fonction et les aspirants policiers

Résumé

La conduite automobile représente une composante importante du travail policier. De la patrouille à la conduite en situation d’urgence, le policier se doit d’être constamment à la recherche d’informations pour lui permettre de préserver sa sécurité derrière le volant et celle de la population qu’il dessert. Des études sur les accidents routiers au travail ont montré que les policiers ne sont pas à l’abri des collisions routières et que celles-ci, lorsqu’elles surviennent, sont potentiellement mortelles. L’objectif de cette étude est de 1) documenter les perceptions et les attitudes face à la conduite automobile en fonction de l’appartenance à un groupe de conducteurs : les aspirants policiers, les policiers en fonction, et la population générale et 2) comparer ces mêmes perceptions et attitudes face à la conduite en fonction de l’expérience de conduite (conducteurs moins expérimentés : aspirants, policiers de 0 à 5 ans d’expérience, et conducteurs de moins de 36 ans de la population générale, vs plus expérimentés : policiers de plus de 5 ans d’expérience, et conducteurs de 36 ans ou plus de la population générale) et du sexe (femme vs homme).

Un questionnaire portant sur différentes facettes de la conduite automobile a été rempli par des aspirants policiers (n = 116), ainsi que par des policiers en fonction (n = 624). De plus, un échantillon de la population générale de conducteurs (n = 400) a été sondé pour des fins de comparaison.

Les aspirants policiers et les policiers en fonction montrent, pour certaines facettes de la conduite automobile, des perceptions, des attitudes et des comportements différents de la population générale de conducteurs. On observe aussi que les femmes affichent des comportements et attitudes plus sécuritaires que les hommes quant à certaines des mesures effectuées autant chez les groupes policiers que la population générale. En fonction de la situation à laquelle ils sont exposés, les policiers adaptent leurs comportements afin d’assurer leurs sécurités (p. ex. : des différences sont observées dans les comportements autorapportés et les commentaires effectués entre la patrouille et la conduite d’urgence en ce qui a trait au port de la ceinture de sécurité). Finalement, différentes thématiques ont été identifiées dans les commentaires recueillis quant aux impacts de l’implication dans une collision routière. Parmi ces thématiques, le soutien des collègues et les répercussions pour la santé et le travail sont spécifiques aux groupes policiers.

La présente étude permet de mieux comprendre les perceptions et attitudes face à la conduite automobile chez les policiers en fonction, en plus de permettre une comparaison avec les aspirants policiers, et la population générale de conducteurs, ainsi que d’identifier les différences entre ces groupes. Les connaissances qui découlent de cette étude permettront de mieux orienter les programmes de sensibilisation et de formation à la conduite d’urgence et préventive des policiers et futurs policiers.

Informations complémentaires

Catégorie : Rapport de recherche
Auteur(s) :
  • Martin Lavallière
  • François Bellavance
Projet de recherche : 2014-0070
Mis en ligne le : 11 mars 2020
Format : Texte