IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Communiqué de presse

Pour améliorer la SST des poseurs de revêtements de sol

  • 24 mars 2016

Montréal, le 24 mars 2016 – Le métier de poseur de revêtements de sol flexible (tapis, linoléum, vinyle, gazon synthétique, etc.) comporte des tâches répétitives et physiquement exigeantes (travail à genou prolongé, épandage de colle, manutention de lourds rouleaux, …) qui peuvent générer des troubles musculosquelettiques notamment aux genoux, au dos et aux épaules. De plus, le milieu, essentiellement composé de microentreprises, éprouve des difficultés à recruter de la main-d’œuvre et s’inquiète du maintien en activité de ses poseurs d’expérience. La problématique est complexe et de multiples pistes peuvent être explorées, que ce soit en matière  d’amélioration des équipements, d’élaboration de méthodes de travail alternatives pour favoriser le travail debout, etc.

Pour répondre aux enjeux devant être pris en compte en priorité, les chercheurs ont répertorié à partir de la littérature une liste de solutions et de problèmes, qu’ils ont soumise à un groupe de 15 poseurs pour déterminer ce qui devrait être amélioré en priorité. Différents groupes de travail ont ainsi été formés pour 1) améliorer les équipements de transport et de manutention, 2) réduire ou faciliter le travail à genoux et 3) en diminuer les impacts sur le dos, 4) améliorer la formation et finalement, 5) concevoir un site Web pour améliorer la circulation des informations et valoriser ce métier mal connu et peu reconnu. Les poseurs et les ressources du milieu ont activement participé à toutes les phases du projet : du développement de concepts à leur validation.

« En bout de piste, cinq items prometteurs ont été retenus. Au regard des équipements, les chercheurs ont élaboré une proposition de chariot multifonctionnel et multipositions, un appui-cuisse et une plateforme sur coussin d’air. Les divers concepts et prototypes mis de l’avant et testés permettent de croire que ces solutions méritent d’être développées. Une proposition de contenu d’un site Web a été élaborée avec les poseurs. Enfin, dans le cas de la formation, les chercheurs, à travers des entrevues menées avec les poseurs, les enseignants et les divers interlocuteurs du milieu proposent un bilan des problèmes à résoudre et des actions possibles », explique Monique Lortie, coauteure et professeure à l’UQAM.

Tous les résultats de cette étude sur les poseurs de revêtements de sol financée par l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) peuvent être consultés sans frais à www.irsst.qc.ca.

Pour en savoir davantage sur l’IRSST et ses recherches, suivez-nous sur le Web, Twitter, Facebook, LinkedIn ou YouTube.

-30-

Sources :
Jacques Millette
Responsable des affaires publiques
IRSST