IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Actualités

Savoir créer et transmettre les connaissances


Savoir créer et transmettre les connaissances

L’IRSST propose une version actualisée de sa mission, de sa vision et de ses valeurs. Fruit d’une réflexion qui s’est déroulée durant les mois marqués par la pandémie de la COVID-19 et les travaux conduisant à l’adoption de la Loi modernisant le régime de santé et de sécurité du travail, l’Institut réoriente ainsi certaines de ses actions. Coup d’oeil sur les nouvelles orientations.

Fondé en 1980, l’IRSST contribue à la santé et à la sécurité des travailleuses et travailleurs par la recherche, l’expertise de ses laboratoires et la diffusion et le transfert des connaissances, dans une perspective de prévention et de retour durable au travail. Il faut aussi savoir que le paritarisme s’inscrit et s’incarne dans l’ensemble de ses activités, particulièrement aux étapes de détermination des besoins des partenaires et de l’établissement des priorités d’action. « C’est grâce à Yves Martin, premier directeur général de l’IRSST, que l’Institut est devenu ce qu’il est aujourd’hui. Il a conçu le modèle unique qu’est l’Institut, en plus de façonner le monde de la recherche en SST, et nous lui devons beaucoup », souligne Lyne Sauvageau, présidente- directrice générale de l’organisation. En plus de financer des études en SST, l’IRSST offre des services de laboratoires, soutient le milieu scientifique en jouant un rôle essentiel dans la construction et le maintien d’une communauté de recherche en santé et en sécurité du travail au Québec, en plus d’être un pionnier du transfert des connaissances. Plus récemment, il a renforcé son équipe pour élargir son mandat en incluant le développement de stratégies de mobilisation de connaissances, tout en assurant la veille et la diffusion des résultats.

Trois nouvelles assises

Pour mener sa mission à bien, l’IRSST a retenu trois éléments transversaux, formant la trame de fond des diverses initiatives qui seront proposées. « La collaboration est le premier élément qui viendra marquer les travaux de l’IRSST. À l’externe, nous espérons maintenir les relations privilégiées que nous avons bâties avec plusieurs partenaires et acteurs en SST durant la pandémie. À l’interne, nous voulons amplifier les liens entre les différentes équipes de recherche, dans une approche multidisciplinaire, et bien sûr, avec nos laboratoires aussi », mentionne Lyne Sauvageau.

Le rapport à la connaissance a également été repensé. « Auparavant, l’activité scientifique de l’IRSST consistait à produire de nouvelles connaissances par la réalisation et le financement de recherches, ce qui peut générer un temps relativement long entre l’expression d’un besoin par les acteurs du milieu et la livraison des résultats. Dans certaines circonstances, il existe d’autres mécanismes susceptibles d’apporter des réponses à plus court terme aux besoins exprimés par les milieux de travail », précise-t-elle. Elle donne en exemple la nouvelle équipe de mobilisation des connaissances qui a le potentiel de fournir une première réponse sans engager d’emblée tout le processus de recherche. Finalement, le troisième élément qui transcende la nouvelle démarche scientifique à l’IRSST, lequel reste présent depuis sa création, est l’importance de travailler pour et avec les milieux de travail. « Au final, ce sont eux qui utilisent les connaissances produites en SST. Il faut être en mesure de capter rapidement leurs besoins et d’y répondre efficacement avec des solutions concrètes. C’est ainsi que nous avons une influence réelle dans le monde du travail », rappelle Lyne Sauvageau. L’IRSST souhaite de la sorte accompagner les milieux de travail, partant de l’analyse de leurs besoins jusqu’à la mise en place de stratégies pour soutenir l’appropriation des connaissances en collaboration avec leurs partenaires.

De nouvelles orientations stratégiques

Dans son Plan stratégique 2022-2025, l’IRSST présente les orientations qui lui permettront de consolider sa pertinence dans l’écosystème de la SST. Le partage des connaissances y occupe une place prédominante. « La production de nouvelles connaissances a toujours été au coeur de notre mission et le demeure encore aujourd’hui, raconte Lyne Sauvageau. Toutefois, le partage des connaissances, sous des formes variées et avec des publics diversifiés, s’avère tout aussi essentiel pour alimenter et éclairer la réflexion et l’action. » À cet égard, l’Institut compte déployer des initiatives traduisant une volonté plus affirmée en matière de diffusion et de partage du savoir auprès des partenaires du réseau de la SST québécois, des milieux de travail, de la communauté scientifique, ainsi que du grand public.

L’accompagnement de ses partenaires pour améliorer les conditions de SST des travailleuses et travailleurs québécois figure aussi parmi les objectifs clés des nouvelles orientations de l’IRSST, puisque ses activités et ses réalisations prennent tout leur sens lorsque les milieux de travail s’en approprient les résultats. Pouvant compter sur un solide réseau de partenaires qui joue un rôle de relais essentiel du transfert et de l’utilisation des connaissances, il est possible de capter les besoins sur le terrain et de faire remonter les problématiques et préoccupations des milieux de travail vers l’Institut. « Ce sont également eux qui peuvent faire redescendre vers ces mêmes milieux les plus récentes données probantes, sous forme de fiches, guides, vidéos, formations ou autres outils, pour soutenir leurs efforts d’amélioration de la SST », précise Lyne Sauvageau.

Dans les prochaines années, l’IRSST souhaite jouer un rôle de fédérateur. « Concrètement, cela signifie maintenir notre réseau déjà bien établi, constitué de chercheurs et d’organismes subventionnaires, dont certains de renommée internationale. Mais nous souhaitons aller plus loin. Tisser davantage de liens et élargir notre bassin de collaborateurs en s’associant à des organismes et des établissements dont la mission première n’est pas nécessairement la SST, mais avec lesquels nous partageons des intérêts communs. »

Finalement, l’IRSST a comme objectif de s’engager collectivement et individuellement pour réaliser son plein potentiel. « Je souhaite fournir à notre personnel un milieu de travail plus stimulant, sain et sécuritaire, qui se démarque. La mobilisation accrue du personnel bonifiera hors de tout doute les liens de collaboration, de créativité et d’innovation entretenus avec nos nombreux partenaires et collaborateurs », évoque Lyne Sauvageau.

 
Restez en contact!

infoIRSST - Toutes les nouvelles de la recherche à l'IRSST

Abonnez-vous


Suivez-nous!