IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Réadaptation au travail

Réadaptation au travail

La réadaptation et le retour à l’emploi des travailleurs victimes d’accidents du travail ou de maladies professionnelles constituent un défi majeur pour les organisations et les intervenants concernés. Au Québec, en 2010-2012, on dénombre une moyenne annuelle de 6 200 lésions avec réadaptation acceptées par la CNESST, soit 7 % de l’ensemble des lésions. La moyenne des durées d’absence des travailleurs qui nécessitent de la réadaptation est donc 12 fois plus élevée que celle des travailleurs n’ayant pas besoin de réadaptation. Des différences sont également observées en fonction des secteurs d’activité économiques, du genre et de l’âge. Ainsi, il est bien établi que la durée d’indemnisation augmente en fonction de l’âge des travailleurs et qu’elle est plus longue chez les hommes qui comptent pour les deux tiers des cas référés en réadaptation. Toute proportion gardée cependant, le taux de référence en réadaptation est plus élevé chez les femmes.

Plan quinquennal IRSST 2018-2022

La recherche en réadaptation au travail contribue à prévenir ou à réduire les risques d’incapacité prolongée des travailleurs ayant subi une lésion professionnelle. Sur la base de données probantes, elle soutient le retour durable et sécuritaire en emploi de ces travailleurs, par l’étude des facteurs individuels, organisationnels, administratifs ou liés au système de santé, qui facilitent ou font obstacle au bon déroulement du processus. Elle s’intéresse aussi aux modes d’intervention visant la réadaptation et la réinsertion professionnelle de ces travailleurs.

Axes de recherche

Les travaux du champ de recherche Réadaptation au travail s’articulent autour des quatre axes suivants :

  • Développement d’instruments d’évaluation de la santé des travailleurs ayant subi une lésion professionnelle à risque d’incapacité;
  • Étude des déterminants d’ordre individuel, clinique, organisationnel ou administratif du retour durable au travail;
  • Développement et implantation d’interventions en réadaptation et retour durable au travail;
  • Développement et implantation d’outils destinés aux intervenants en réadaptation et retour durable au travail.

Programmations de recherche

La programmation de recherche est le fruit d’une réflexion des membres du champ, en concertation avec la Direction scientifique, en continuité avec le plan quinquennal de production scientifique et technique et les travaux menés à l’Institut au cours des dernières années. Elle vise à répondre avec encore plus de pertinence aux besoins des milieux de travail. Dix programmations thématiques sont priorisées :

Cette thématique de recherche vise à définir des prédicteurs de l’incapacité prolongée et à cibler les groupes les plus à risque. Pour y parvenir, la connaissance des principaux indicateurs et de la relation entre ces derniers ainsi que le développement d’outils de prédiction sont cruciaux pour contribuer à un retour au travail plus rapide, sain et sécuritaire.

Les objectifs de cette thématique sont d’améliorer les interventions réalisées dans le système de santé de manière à agir le plus efficacement possible. Le but est d’accélérer le processus de réadaptation afin d’entreprendre les démarches de RaT, de façon graduelle ou complète, tout en s’assurant de la sécurité des travailleurs et d’une meilleure adaptation des services à leurs besoins spécifiques.

Lorsque les travailleurs sont prêts à entreprendre un retour graduel ou complet au travail, les différentes parties prenantes de ce processus (p. ex. : assureur, milieu clinique, milieu de travail) doivent être mises à contribution afin de favoriser un retour sécuritaire et durable. L’objectif de cette thématique est donc de développer des interventions ou des outils d’aide afin de permettre à chacun de ces acteurs de jouer ce rôle de façon optimale.

Ces travailleurs en situation de vulnérabilité regroupent des personnes qui, sur la base de leurs caractéristiques sociodémographiques ou professionnelles et des contextes de travail qui peuvent y être associés, courent un plus grand risque de lésions professionnelles ou d’incapacité prolongée. Trois populations de travailleurs ont été ciblées, permettant de constituer trois volets de programmation de recherche distincts, soit (1) les travailleurs immigrants ou issus des minorités ethnoculturelles (2) les travailleurs vieillissants et (3) les travailleurs vulnérables déterminés en fonction du genre.

Les travailleurs victimes d’une lésion d’origine professionnelle et présentant des limitations fonctionnelles permanentes doivent parfois changer d’emploi, ce qui est particulièrement difficile lorsque la réinsertion au travail doit se faire ailleurs que chez l’employeur d’origine. Ce constat, issu d’une recherche publiée par l’IRSST en 1994, est toujours d’actualité, mais n’a pas fait l’objet de travaux plus spécifiques.

Les études liées à cette programmation thématique ciblent la prévention intégrée dans les petites entreprises (PE). Comme ces études visent simultanément la prévention et le retour au travail, la programmation est réalisée en collaboration avec le champ Prévention durable en SST et environnement de travail.

Des résultats concrets

Guide technique

Guide pour soutenir le retour au travail et favoriser le maintien en emploi

L’originalité du guide réside dans une démarche intégrée de santé au travail qui tient compte, entre autres, de la nécessité d’agir non seulement sur la personne, mais aussi sur le travail. Des vidéos sous forme de capsules y sont intégrées pour en dynamiser le contenu.

retour au travail

Webdiffusion

Les webinaires pour le transfert des connaissances

L’IRSST organise des webinaires pour les membres de certains ordres et associations professionnelles du secteur de la santé, dont les ergothérapeutes, par exemple.

Webinaires

Étude

Une intervention précoce pour prévenir l’incapacité

Plusieurs études ont confirmé l’importance d‘une prise en charge précoce pour prévenir l’incapacité prolongée. Elles ont démontré la nécessité d’une collaboration entre les différents intervenants, basée sur une approche multidisciplinaire. Des lignes directrices orientent maintenant de plus en plus les nouvelles pratiques d’intervention en ce sens. En effet, une revue systématique de la littérature portant sur les stratégies de prévention de l’incapacité prolongée chez les travailleurs indemnisés pour troubles musculosquelettiques a bien mis en évidence l’efficacité de ces principes d’intervention.

Rapport TMS

Étude

Du modèle biomédical au modèle biopsychosocial

L’intervention médicale traditionnelle n’assure pas toujours à elle seule le retour au travail des personnes victimes d’une lésion professionnelle. La recherche sur le processus de réadaptation au travail a mené à une meilleure compréhension des facteurs de risque psychologiques et sociaux ainsi que des facteurs occupationnels qu’il faut considérer pour favoriser un meilleur retour au travail. Une revue de la littérature démontre bien les progrès qui se sont opérés dans le domaine de la réadaptation au travail, avec l’identification de facteurs de risque qui dépasse largement les enjeux médicaux associés aux lésions professionnelles.

modèle biopsychosocial

Étude

Des prédicteurs de la chronicité

L’étude des facteurs de risque liés à l’incapacité prolongée a permis la conception d’outils pour cibler les cas à risque et mieux orienter le développement d’interventions plus spécifiques et efficaces de la part des cliniciens. Par exemple, une équipe d’experts a élaboré et validé un questionnaire permettant le dépistage précoce de l’incapacité prolongée liée aux lombalgies.

Prédicteur chronocité

Partenaires

Pour nous joindre
  • Denis Denys
    Responsable du champ
  • Vacant
    Coordonnatrice du champ
  • Édith Vinet
    Conseillère en valorisation
  • Rodica Tcaciuc
    Conseillère en gestion de la recherche
  • Martine Poulin
    Directrice du service
    Prévention des problématiques de SST et réadaptation

Les scientifiques de ce champ

Appel de propositions
Blogues de la veille SST