IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Règlements spécifiques aux bourses de formation postdoctorale

La catégorie de bourses de formation postdoctorale s’adresse aux détenteurs1 d’un Ph.D désirant élargir leur horizon de recherche ou explorer de nouveaux champs connexes et ce, dans le secteur particulier de la recherche en santé et en sécurité du travail. La formation devra mener à des compétences accrues en recherche et en transfert de connaissances préparant le boursier à s’établir comme chercheur autonome.

Cette catégorie offre trois possibilités ; elle vise à soutenir de nouveaux chercheurs :

  • désirant réaliser leur formation postdoctorale dans une université ou un centre de recherche reconnu à l’extérieur du Québec
  • désirant réaliser leur formation postdoctorale dans une université ou un centre de recherche reconnu au Québec
  • désirant réaliser leur formation postdoctorale à l’IRSST sous la direction de l’un de ses chercheurs et détenant un Ph.D obtenu dans une université située à l’extérieur du Québec; ci-après nommée la bourse pour stagiaire invité à l’IRSST et pour laquelle les candidats étrangers sont admissibles.

Afin d’encourager le développement de la relève selon les priorités scientifiques et organisationnelles de l’IRSST, les facteurs suivants constitueront des atouts importants dans l’attribution des bourses :

  • les demandes de candidats détenant un Ph.D dont le sujet d'étude s’applique à la sécurité et la santé du travail
  • les projets de formation postdoctorale qui sont en lien avec les orientations du Plan quiquennal de l’IRSST
  • lorsqu’applicable, les projets qui intègrent des activités de transfert des connaissances.

Conditions d'admissibilité

1. Est admissible tout candidat qui, au moment de la demande :

  • respecte les critères décrits aux règlements généraux du programme de bourses d'études supérieures et de formation postdoctorale de l'IRSST
  • détient un Ph.D. depuis quatre ans ou moins ou a soutenu, au plus tard le 15 août de l'année suivant le dépôt de la demande de bourses, sa thèse avec succès
  • soumet un projet de recherche qui sera réalisé dans un établissement différent de celui où il a obtenu son doctorat et de celui où il a effectué une première formation postdoctorale, si tel est le cas
  • n'a pas fait plus de deux demandes de bourse postdoctorale de l'IRSST auparavant, que ces demandes aient été acceptées ou refusées.

Au moment d’accepter la bourse, tout candidat doit avoir satisfait à toutes les exigences. Dans le cas où la soutenance n’avait pas encore eu lieu au moment de la demande de bourses, une preuve indiquant que la soutenance a été réussie doit être fournie par le directeur de département, à défaut de quoi l’offre de bourse est annulée.

Montant de la bourse

2. Le montant de la bourse est fixé à 30 000 $ par année pour le boursier dont le programme de recherche a lieu au Québec, et à 36 000 $ par année pour celui dont le programme de recherche a lieu à l’extérieur du Québec.

Indemnité de recherche et voyages

3. Un remboursement des frais engagés pour faciliter les activités de transfert des connaissances, la participation à un congrès et couvrir d’autres dépenses connexes à la formation est fait sur présentation de pièces justificatives, et ce, jusqu’à un maximum de 3 000 $ par année. Il n’y a cependant pas de remboursement des frais pour l’achat d’un ordinateur, l’embauche d’un assistant de recherche ou une autre dépense associée à la recherche.

4. Par ailleurs, le boursier dont la formation a lieu à l’extérieur du Québec ou, qui provient de l’extérieur du Québec et réalise sa formation à l’IRSST, pourra se voir rembourser les frais d’un déplacement aller-retour au coût du billet d’avion en classe économique ou au coût du transport en automobile sur présentation de pièces justificatives jusqu’à un maximum de 2 000 $ par année.

Durée et renouvellement

5. La durée effective de la bourse est de deux ans (six sessions consécutives) si le candidat obtient une nouvelle bourse de l’IRSST au tout début de son stage postdoctoral et a besoin de six sessions pour le compléter.

Si tel n’est pas le cas, la durée de la bourse est réduite du nombre de sessions déjà écoulées entre le début du stage et le moment où il reçoit la bourse et du nombre de sessions non requises à la fin du stage. Cependant, aucune bourse de moins d’une année ne peut être accordée.

6. Pour recevoir sa bourse la 2  année, le boursier devra faire parvenir une demande de renouvellement dûment remplie. La date limite pour soumettre une demande de renouvellement est la même que celle pour soumettre une nouvelle demande.

Congé de maternité, de paternité ou congé de maladie

7. Les règles relatives à la période d’admissibilité aux bourses (durée de la bourse) ne laissent place à des mesures d’exception que dans des circonstances indépendantes de la volonté du boursier, telle une maladie grave qui l’oblige à suspendre son programme de recherche. Le boursier ayant suspendu son programme de recherche en raison d'un congé parental peut demander une prolongation de sa période d'admissibilité de 12 mois.

Dans ces deux cas, la bourse est toujours accordée pour le nombre maximal de sessions admissibles. De plus, un boursier qui veut se prévaloir des mesures d’exception relatives à la période d’admissibilité doit fournir une attestation officielle de suspension d’inscription et au besoin un certificat médical indiquant la durée et la raison de cette suspension.

Cumul de bourses et autres rémunérations

8. Un boursier de l’IRSST ne peut cumuler d’autres bourses octroyées par le gouvernement du Canada, par le gouvernement du Québec, par l’un de leurs organismes ou par un organisme subventionnaire fédéral ou provincial.

Par ailleurs, le cumul avec d’autres bourses en provenance du secteur privé (fondations, instituts privés, entreprises, etc.) est autorisé.

9. Le boursier doit se consacrer à temps complet à la réalisation de son projet de recherche. Sous réserve de l’approbation de son directeur des travaux, un boursier peut accepter une tâche rémunérée et pertinente à son domaine de recherche, n’excédant pas 150 heures par session. Aux fins de la présente règle, une charge de cours de 45 heures équivaut à 150 heures de travail.

Le salaire d'un boursier pour travailler uniquement à son projet de recherche est considéré comme une bourse dont le cumul n'est pas permis.

Documents exigés2

Pour être recevable, toute photocopie d'un document officiel doit être lisible et certifiée conforme. Une photocopie certifiée conforme est un document qui a été reconnu comme fidèle à l’original par un commissaire à l’assermentation. La plupart des universités offrent ce service. Il est aussi possible de trouver un commissaire à l’assermentation en faisant une recherche par code postal.

Pour une nouvelle demande :

  • une preuve de citoyenneté canadienne (certificat de naissance ou certificat de citoyenneté) ou de résidence permanente au Canada (carte de résident permanent); ou, pour les candidats étrangers postulant pour la bourse de stagiaire postdoctoral invité à l’IRSST, une preuve de citoyenneté (page d’identification d’un passeport valide ou autre document officiel). Le document officiel remis doit être l'original ou une photocopie certifiée conforme
  • une photocopie d'une carte valide d'assurance maladie du Québec (une carte dont l'expiration est antérieure à la date de tombée du concours n'est pas valide) ou tout document officiel permettant d'établir le statut de résident du Québec au sens de la Loi sur l'assurance maladie du Québec (photocopie certifiée conforme); cette exigence ne s’applique pas aux candidats étrangers postulant pour la bourse de stagiaire postdocoral invité à l’IRSST
  • le formulaire de demande de bourse, dûment rempli (au recto uniquement) et signé par le candidat et le directeur des travaux
  • un relevé officiel de toutes les notes universitaires, incluant celles des programmes terminés et celles de celui en cours (si le programme est commencé, mais que les notes ne sont pas disponibles, joindre une preuve d’admission ou d’inscription). Le document doit porter le sceau du registraire de l’institution universitaire; dans le cas de relevés de notes obtenus à l’extérieur de l’Amérique du Nord, joindre une lettre officielle expliquant le système de notation en vigueur dans l’établissement concerné
  • les lettres d’évaluation (d’un maximum de deux pages recto uniquement) de deux scientifiques, autres que le directeur des travaux, qui ont participé à la formation du candidat. Le répondant doit se conformer aux directives données dans le document « lettre d’évaluation pour les stagiaires postdoctoraux »
  • une lettre de recommandation (d’un maximum de deux pages recto uniquement) rédigée par le directeur des travaux. Le directeur doit donner son appréciation générale du candidat et du projet de recherche soumis, préciser comment le projet s'insère dans ses travaux s'il y a lieu,  préciser l'encadrement qu'il entend offrir au candidat, décrire le milieu d'accueil et le justifier
  • le formulaire Déclaration du directeur des travaux et, le cas échéant, du (des) codirecteur(s) ou le CV personnel du (des) directeurs dont le contenu se limite à ce qui est demandé dans le formulaire
  • si le candidat prévoit poursuivre sa formation et sa recherche à l’extérieur du Québec, il doit soumettre des documents explicatifs sur le programme et l’établissement choisis.

Pour une demande de renouvellement :

Dépôt des demandes

 La date limite pour soumettre des demandes à l’IRSST est le troisième mercredi d'octobre à 16h00 (le cachet de la poste ou le reçu daté et signé du service de messagerie en faisant foi).  

1 Le genre masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d’alléger le texte.
2 Il est à noter qu’aucun document autre que ceux requis ni aucun texte excédant les limites fixées dans le formulaire ne seront transmis aux évaluateurs.