IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

 Avis important concernant la COVID-19

(11 juin 2020, 13 h) Reprise graduelle des activités de la Direction des laboratoires. En raison de la propagation rapide de la COVID-19, et pour assurer la santé et la sécurité de ses employés et de l’ensemble de son réseau, l’IRSST a mis en place des mesures exceptionnelles.

Sécurité des machines d'extraction commandées par des systèmes programmables

Résumé

Dans les mines souterraines au Québec, le transport des travailleurs est effectué à l’aide d’une cage suspendue à un unique câble et déplacée à l’aide d’une machine d’extraction. Lorsque le système de commande de la machine d’extraction ne répond plus, il y a un risque d’écrasement de la cage d’extraction.

Le Règlement sur la santé et la sécurité du travail dans les mines (RSSM), encadre l’utilisation des systèmes de commande à programmation logique (PLC) et des automates programmables avec la fiche technique RF-412 sur la sécurité des machines d’extraction commandées par systèmes programmables.

Publiée par l’IRSST en 2005, cette fiche nécessite d’être mise à jour. De plus, la technologie des contrôleurs a évolué en une quinzaine d’années et cette fiche est basée sur une analyse informelle des risques qui a été étendue aux systèmes de commande et de supervision des machines.

La perte de contrôle de la cage d’extraction n’est pas uniquement un risque théorique, car l’une d’elles, heureusement vide, a été totalement détruite en 2013, au Québec, en s’écrasant au fond d’un puits.

Afin d’améliorer la sécurité des travailleurs qui utilisent quotidiennement ces cages et éviter qu’un accident similaire ne se reproduise, le sous-comité sur les machines d'extraction de la CSST, appuyé par les comités 3.57 et 3.57.1, a mandaté l’IRSST de mettre à jour cette fiche technique. L’état actuel des machines d’extraction utilisées au Québec, l’évolution des normes sur la sécurité et la fiabilité des systèmes de commande ainsi que l’évolution des pratiques minières (automatisation des machines d’extraction) au niveau mondial seront pris en considération.