IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

 Avis important concernant la COVID-19

(11 juin 2020, 13 h) Reprise graduelle des activités de la Direction des laboratoires. En raison de la propagation rapide de la COVID-19, et pour assurer la santé et la sécurité de ses employés et de l’ensemble de son réseau, l’IRSST a mis en place des mesures exceptionnelles.

Facteurs prévisionnels du développement du trouble de stress post-traumatiques suite à un accident critique chez les policiers

Résumé

Étant fréquemment exposés à des événements traumatisants, certains policiers sont sujets à développer un état de stress post-traumatique (ESPT). Première du genre à être menée au Québec, cette étude évaluera les facteurs de risque ainsi que les facteurs de protection qui facilitent l'adaptation de ces travailleurs à la suite de leur implication dans de tels événements. Elle permettra de formuler des recommandations grâce auxquelles le milieu concerné pourra élaborer des stratégies de prévention, d'évaluation et d'intervention pour diminuer les effets négatifs des facteurs de risque et pour favoriser le développement de mécanismes de protection chez les policiers. Ces recommandations pourront ensuite avoir des retombées dans d'autres milieux où les travailleurs, notamment les soldats, les pompiers, les secouristes et les ambulanciers, sont également susceptibles d'être exposés à des événements traumatiques récurrents.

Informations complémentaires

Type : Projet
Numéro : 0099-3930
Statut : Terminé
Année de fin du projet : 2011
Champ de recherche : Projets spéciaux
Équipe :
  • André Marchand (Université du Québec à Montréal )
  • Richard Boyer (Hôpital Louis-H.- Lafontaine)
  • Normand Martin (Service de police de la Ville de Montréal)
  • David Michalizsyn (Université du Québec à Montréal )
  • Vanessa Germain (Université du Québec à Montréal )
  • Édith St-Jean - Trudel (Université du Québec à Montréal )