IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

 Avis important concernant la COVID-19

(11 juin 2020, 13 h) Reprise graduelle des activités de la Direction des laboratoires. En raison de la propagation rapide de la COVID-19, et pour assurer la santé et la sécurité de ses employés et de l’ensemble de son réseau, l’IRSST a mis en place des mesures exceptionnelles.

Aspects cliniques des affections vertébrales chez les travailleurs

Résumé

En raison du nombre de lésions vertébrales et des coûts importants engendrés par ces blessures, l'IRSST a constitué un groupe de travail, avec pour mandat de décrire le fréquence et la distribution des affections vertébrales chez les travailleurs québécois, de proposer une classification des pathologies et des interventions, d'établir des devis d'intervention, de définir des critères de diagnostic et des critères de qualité des soins, de recommander des mesures permettant d'évaluer la qualité des soins et d'identifier des priorités de recherche dans ce domaine. Le groupe de travail a examiné plus de 3 000 dossiers représentatifs de travailleurs compensés pour des problèmes de dos, et a passé en revue plus de 700 articles scientifiques.

Il ressort de l'étude que, parmi l'ensemble des travailleurs québécois victimes d'affections vertébrales, 7,4% sont passés à la chronicité; ce groupe explique plus de 70% des jours d'absence, des coûts médicaux et des coûts d'indemnisation pour maux de dos. Les auteurs ont établi une classification simple des entités pathologiques de la colonne vertébrale, et une classification des divers types d'intervention, en fonction d'objectifs thérapeutique. Le rapport contient en outre des grilles des manoeuvres thérapeutiques et des procédures diagnostiques, ainsi que des algorithmes cliniques du suivi des patients. Le rapport du groupe de travail constitue un outil pour les praticiens et les intervenants.

Informations complémentaires

Type : Projet
Numéro : 0083-0140
Statut : Terminé
Année de fin du projet : 1986
Équipe :
  • Walter Spitzer (Université McGill)