IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Les lésions professionnelles de la coiffe des rotateurs de l’épaule : optimiser la prise charge et en favoriser le retour au travail - Guide de pratique clinique

Résumé

Les atteintes de l’épaule constituent une problématique importante au sein de la population générale, et particulièrement chez les travailleurs. Devant l’importance de cette problématique de santé, l’équipe de recherche menée par les Drs Desmeules, Roy et Dyer a réalisé un guide de pratique adapté au contexte québécois, portant sur l’évaluation clinique, les traitements et le retour au travail des adultes présentant une atteinte de la coiffe des rotateurs (CR). Ce guide s’adresse aux médecins, autres professionnels de la santé, employeurs, travailleurs et autres intervenants impliqués auprès de cette population. Associé à ce guide, l’équipe de recherche a publié un devis technique qui couvre en détail les aspects méthodologiques du guide et les données probantes incluses dans les synthèses des connaissances qui sont à la base des recommandations développées dans ce guide.

Ce projet a pu être réalisé grâce au financement de l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en Sécurité du travail (IRSST). L’IRSST est un organisme sans but lucratif qui mène et finance des recherches pour réduire les risques d’atteinte à la santé et à la sécurité des travailleurs et pour favoriser leur réadaptation.

L’IRSST avait financé l’étude intitulée « L’évaluation clinique, les traitements et le retour en emploi de travailleurs souffrant d’atteintes de la coiffe des rotateurs - Bilan des connaissances » (Roy, Desmeules, Frémont, Dionne et MacDermid, 2015). Cette étude est un bilan des connaissances sur l’évaluation et le traitement des lésions de la coiffe des rotateurs chez les travailleurs. Le présent guide représente la suite logique à ce bilan des connaissances.

Finalement, soulignons que cette recherche a été possible grâce à la participation de plusieurs collaborateurs, dont des professeurs universitaires, des chercheurs, des professionnels de la santé, de patients partenaires, des gestionnaires, des agents d’indemnisation et des conseillers en relation de travail. Tous ont généreusement partagé leur expertise, permettant ainsi de mener à terme cette étude.