IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

L’évaluation clinique, les traitements et le retour en emploi de travailleurs souffrant d’atteintes de la coiffe des rotateurs - Bilan des connaissances

Résumé

Les atteintes musculosquelettiques de l’épaule constituent une problématique importante au sein de la population générale, et particulièrement chez les travailleurs. Ce type d’atteintes affecte le statut fonctionnel de l’épaule et la qualité de vie des personnes et peut entrainer, chez les travailleurs, des problématiques d’absentéisme ou des pertes de productivité. Les travailleurs effectuant des tâches avec les bras au-dessus des épaules ou des tâches répétitives présentent un risque plus important de développer une lésion à l’épaule, particulièrement une atteinte de la coiffe des rotateurs (CR). Pour la période 2005-2007, les coûts totaux générés annuellement par les lésions aux épaules acceptées par la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST), incluant les coûts humains et ceux associés aux pertes de productivité, se chiffraient à 393 204 738$.

Devant l’importance de cette problématique, un vaste bilan des connaissances a été effectué sur plusieurs aspects liés aux atteintes de la CR. L’objectif principal de ce bilan des connaissances était de synthétiser les données probantes et de formuler des recommandations concernant les outils diagnostiques et d’évaluation clinique, les interventions thérapeutiques ainsi que les interventions en milieu de travail pour les travailleurs souffrant d’une atteinte de la CR. Des revues systématiques ou des méta-analyses de la littérature pertinente ont été effectuées pour chacun de ces thèmes. Plusieurs acteurs du réseau ont contribué à dresser ce bilan, soit des chercheurs, des collaborateurs et des cliniciens.

Ce bilan des connaissances permet d’abord de statuer sur la valeur diagnostique des tests physiques effectués lors de l’examen clinique d’un patient. Il apparait difficile pour un seul test clinique d’être à la fois sensible et spécifique. Les valeurs diagnostiques varient en effet énormément et ne permettent pas de recommander un test en particulier pour le diagnostic d’une atteinte de la coiffe. De plus, une combinaison de tests et de variables cliniques pourrait constituer un bon outil diagnostique.

L’imagerie médicale peut être utilisée de façon complémentaire à un examen physique, et permettrait de diagnostiquer (et surtout de confirmer) plus précisément les atteintes de la CR. L’échographie (US), l’imagerie par résonance magnétique (IRM) et l’arthrographie par résonance magnétique (arthro-IRM) sont des techniques sensibles et particulièrement spécifiques. Elles seraient donc toutes indiquées pour confirmer une atteinte de la CR.

Ensuite, les outils de mesure clinique, qui sont régulièrement utilisés afin d’évaluer la force musculaire de l’épaule, son amplitude articulaire, et la position et le mouvement scapulaire, possèdent en général de bonnes qualités métrologiques. Toutefois, leur utilisation devrait être jumelée à d’autres outils, comme les questionnaires d’autoévaluation.

Enfin, les questionnaires d’autoévaluation revêtent d’excellentes qualités métrologiques pour l’évaluation clinique de patients ayant une atteinte de la CR. Le Western Ontario Rotator Cuff (WORC) serait un des questionnaires les plus sensibles au changement. Certains d’entre eux, dont le populaire Disability of the Arm, Shoulder and Hand (DASH), existent en version française et sont disponibles gratuitement. Les outils mixtes combinant des questionnaires et des tests de performance seraient aussi valides pour la clinique. Par contre, des données sur leur sensibilité au changement sont manquantes.

Pour le traitement de la tendinopathie de la CR, aucun algorithme de traitement n’existe pour guider les professionnels dans le processus de soins. Cependant, à la lumière des résultats de ce présent bilan, certaines interventions peuvent être recommandées lors de la prise en charge de la tendinopathie ou de la rupture transfixiante de la CR.

Avec une tendinopathie de la CR, la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens sur une courte période s’avère utile pour soulager la douleur. Un programme d’exercices a également démontré son rendement chez une population d’adultes et chez les travailleurs. Spécifiquement chez les travailleurs, un programme d’exercices thérapeutiques permet de réduire la douleur, d’améliorer les fonctions de l’épaule et d’accélérer le retour au travail. Certaines études ont montré l’efficacité similaire d’un programme d’exercices et d’une chirurgie de type acromioplastie pour la tendinopathie de la CR. Un traitement conservateur est donc recommandé initialement chez un adulte ayant une tendinopathie de la CR. En cas d’échec, la chirurgie peut alors être envisagée. La comparaison entre les chirurgies a révélé une efficacité similaire de l’approche par arthroscopie et celle par voie ouverte.

Avec une rupture transfixiante de la CR, les chirurgies de la réparation de la coiffe se sont toutes avérées efficaces, soit par voie ouverte soit par arthroscopie. Les réparations à simple rang et à double rang ont présenté un rendement similaire. L’ajout d’une acromioplastie à une réparation de la coiffe n’amène pas de bienfait supplémentaire, et n’est donc pas suggérée.

Les facteurs prédictifs de l’absentéisme et du retour au travail (RT) ont également été explorés. Le présent bilan des connaissances confirme l’ambiguïté qui entoure les facteurs associés à l’absentéisme et au RT. En effet, plusieurs facteurs ressortent de ce bilan, mais il n’existe pas de consensus. Sur la base des déterminants explorés pour d’autres articulations que l’épaule, il ressort que les facteurs psychosociaux ou environnementaux ainsi que le rôle de l’employeur seraient des éléments clés dans la réussite du RT.

Informations complémentaires

Collection : Rapports scientifiques
Catégorie : Rapport de recherche
Auteur(s) :
  • Jean-Sébastien Roy
  • François Desmeules
  • Pierre Frémont
  • Clermont E. Dionne
  • Joy C. MacDermid
Projet de recherche : 2011-0031
Champ de recherche : Réadaptation au travail
Mis en ligne le : 16 septembre 2015
Format : Texte