IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Communiqué de presse

Nomination par intérim d'une responsable du champ de recherche Prévention des risques chimiques et biologiques

  • 29 octobre 2019

Montréal, le 29 octobre 2019 – La présidente-directrice générale de l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST), Mme Lyne Sauvageau, est heureuse d’annoncer la nomination d’une responsable par intérim du champ de recherche Prévention des risques chimiques et biologiques à compter du 1er décembre 2019.

France Labrèche

Il s’agit de la chercheuse France Labrèche, qui œuvre dans le champ de recherche Prévention des risques chimiques et biologiques de l’IRSST depuis 2009. Avant son arrivée à l’Institut, elle a travaillé de nombreuses années en santé publique, toujours en santé au travail. Depuis 1996, elle s’est plus particulièrement intéressée aux cancers d’origine professionnelle et aux maladies pulmonaires associées au travail. Elle collabore également avec de nombreux organismes de recherche, notamment le Centre de recherche sur le cancer professionnel.

« Je remercie chaleureusement Mme Labrèche d’accepter de prendre le relais de M. Joseph Zayed à ce poste et en profite pour féliciter M. Zayed pour sa nomination à titre de président de la commission d’enquête du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) sur l’amiante au Québec », a déclaré la PDG de l’IRSST.

La prévention des risques chimiques et biologiques est l’un des quatre champs de recherche prioritaires de l’IRSST. L’objectif de ce champ de recherche est de contribuer à la prévention des maladies professionnelles et des effets néfastes pour la santé, ainsi qu’à l’amélioration et au maintien de la santé et du bien-être des travailleurs exposés à des substances chimiques et à des agents biologiques. L’innovation, la génération de nouvelles connaissances, l’évaluation critique et l’utilisation des connaissances existantes sont les approches privilégiées.

Pour en savoir davantage sur les recherches de l’IRSST, suivez-nous sur le WebTwitterFacebookLinkedIn ou YouTube.

-30-

Source
Noémie Boucher
Conseillère en communications
IRSST