IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Communiqué de presse

Validation d’un outil lié à la réadaptation des travailleurs présentant un TMS ou un TMC

  • 28 septembre 2018

Montréal, le 28 septembre 2018 – Une équipe de recherche vient de valider un outil utilisé en réadaptation – Outil d’identification de la situation de handicap au travail (OISHT) – qui consiste  une entrevue structurée destinée aux cliniciens afin qu’ils puissent déterminer les facteurs associés à l’incapacité au travail en considérant les caractéristiques personnelles, l’état de santé, les facteurs associés au travail et à certains éléments reliés à l’indemnisation de la personne. Deux versions de l’outil ont été élaborées, l’une adaptée aux problématiques des troubles musculosquelettiques (TMS) et l’autre aux problématiques des troubles mentaux courants (TMC), soit les deux principales causes d’incapacité au travail.

Les chercheurs ont évalué les qualités psychométriques (la validité de construit factorielle exploratoire, la cohérence interne, la fidélité interjuges et la validité convergente) de l’OISHT. Pour ce faire, ils ont recruté 35 ergothérapeutes, les ont formés et leur ont demandé de participer à l’évaluation de 290 travailleurs, soit 140 atteints de TMS et 150 atteints de TMC en utilisant l’OISHT). Les travailleurs devaient être en arrêt de travail depuis au moins 3 mois, mais moins de deux ans, avoir un lien d’emploi et être admis à un programme de réadaptation. De plus, les ergothérapeutes ont entre autres réalisé pour un sous-groupe de participants (n=72 pour la version TMS; n=65 pour la version TMC) un relevé des causes du maintien de l’incapacité au travail.

Marie josé Durand« Même s’il est utilisé dans plusieurs cliniques au Québec, c’est la première fois que l’OISHT a fait l’objet d’une étude approfondie de validation. Malgré les faiblesses rapportées, il s’avère que son contenu, en tenant compte de la réduction proposée de 20 à 40 % du nombre de questions de l’une et l’autre version de l’outil, correspond bien aux écrits scientifiques actuels sur les populations à l’étude et s’inscrit dans une compréhension biopsychosociale de la personne en incapacité de travail. Cependant, la version pour la population de travailleurs présentant des TMC demande à être révisée et retestée », précise la chercheuse principale, Marie-José Durand, directrice du Centre d’action en prévention et réadaptation de l’incapacité au travail de l’Université de Sherbrooke.

Financée par l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST), l’étude peut être consultée sans frais à www.irsst.qc.ca/publications-et-outils/publication/i/101007/n/handicap-travail-trouble-musculosquelettique-trouble-mental.Pour en savoir davantage sur les recherches de l’IRSST, suivez-nous sur le Web, Twitter, Facebook, LinkedIn ou YouTube.