IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Communiqué de presse

Défi des rencontres interculturelles en matière de réadaptation de travailleurs immigrants

  • 02 mai 2017

Montréal, le 2 mai 2017 – Une étude, qui se penche sur les parcours de réadaptation et de retour au travail de personnes ayant subi une lésion professionnelle, a mis en lumière le rôle des intervenants, leurs stratégies d’intervention, leurs interactions et les difficultés propres aux rencontres avec un travailleur immigrant; ces rencontres interculturelles sont fréquentes dans une ville cosmopolite comme Montréal.

Pour mieux comprendre ces rencontres interculturelles, des chercheurs ont constitué un échantillon raisonné comportant quatre catégories d’acteurs : des travailleurs (9), des cliniciens (15), des agents d’indemnisation et des conseillers en réadaptation (14) et des représentants du milieu de travail (2). Ces personnes ont été invitées à partager leurs points de vue lors d’entretiens semi-dirigés. Cinq éléments de la problématique ont ainsi été établis : 1) la rupture du projet d’intégration professionnelle d’un travailleur immigrant et le sentiment d’injustice qui peut en découler; 2) le cumul des stigmates des travailleurs et qui peuvent être associés à un handicap, à la présence d’un trouble psychologique, à l’identité ethnique, aux jugements portés par les membres de sa communauté, etc.); 3) la construction d’une relation de confiance; 4) l’augmentation de la fréquence et de la durée des interventions développées par les intervenants et de la charge émotionnelle pouvant en découler; 5) les barrières linguistiques et les écarts culturels qui peuvent compromettre les possibilités d’échange et de dialogue.

Daniel Côté« L’étude a permis de mieux comprendre les barrières qui complexifient le travail des intervenants auprès de travailleurs immigrants victimes d’une lésion professionnelle, mais aussi les préoccupations vécues par les travailleurs (inquiétudes face à l’avenir, possibilités limitées de réinsertion professionnelle, méconnaissance du régime d’indemnisation et du rôle des intervenants…) dans un processus de réadaptation et de retour au travail. Il en ressort l’importance de développer des compétences interculturelles à la fois aux niveaux individuel, organisationnel et collectif », précise l’auteur principal, l’anthropologue Daniel Côté, de l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST).

Les résultats de cette étude intitulée Relations interculturelles — Comprendre le processus de réadaptation et de retour au travail peuvent être consultés sans frais à http://www.irsst.qc.ca/publications-et-outils/publication/i/100929/n/relations-interculturelles-readaptation-retour-travail . Pour en savoir davantage sur les recherches de l’IRSST, suivez-nous sur le Web, Twitter, Facebook, LinkedIn ou YouTube.

-30-

Source
Jacques Millette
Responsable des affaires publiques
IRSST