IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Communiqué de presse

L’IRSST adopte une politique sur l’intégrité

  • 28 octobre 2016

Montréal, le 28 octobre 2016 – L’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) a récemment adopté une Politique sur l’intégrité afin de souligner l’importance que revêt cette valeur  pour l’Institut.

Cette politique s’inscrit dans un courant canadien et international qui vise à mieux encadrer les pratiques de recherche en matière d’intégrité et s’appuie en grande partie sur la Politique sur la conduite responsable en recherche, adoptée par les Fonds de recherche du Québec (FRQ). Elle concerne de multiples personnes dont les membres des instances décisionnelles ou consultatives de l’Institut, les chercheurs et le personnel de recherche, de soutien à la recherche et des laboratoires, la direction, les gestionnaires et le personnel administratif, les membres des comités de suivi et toute autre personne liée de près ou de loin à l’élaboration, à l’évaluation, au processus décisionnel, à la réalisation, à la gestion des activités scientifiques et des services de laboratoire ainsi qu’à la diffusion ou à la valorisation des résultats qui en découlent.

Les interactions entre ces personnes doivent reposer sur une relation de confiance, d’une part, entre l’ensemble des membres de la communauté de l’IRSST et d’autre part, entre cette communauté et la société en général. L’intégrité est  à la base de cette confiance. « Dans ce contexte, il importait de baliser les règles de conduite à adopter pour assurer que les activités scientifiques ou de valorisation et les services de laboratoire puissent être réalisés dans le respect des individus, en conformité avec la mission et les règles de saine gestion », explique le directeur scientifique Paul-Émile Boileau.

La Politique de l’IRSST sur l’intégrité a pour but de soutenir et de renforcer une culture d’intégrité au sein de la communauté de l’IRSST. Plus spécifiquement, elle vise à :

  • énoncer les principes de base régissant l’intégrité pour l’ensemble des activités;
  • formuler les attentes en matière d’intégrité pour les différents membres de la communauté;
  • définir les manquements à l’intégrité;
  • établir les mécanismes de gestion des allégations de manquements à l’intégrité;
  • préciser la structure de prise en charge des cas avérés de manquements à l’intégrité.

Pour consulter la Politique de l’IRSST sur l’intégrité : http://www.irsst.qc.ca/Portals/0/upload/5-institut/politiques/Politique-integrite.pdf

– 30 –

Source :
Direction des communications et de la valorisation de la recherche
IRSST