IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

 Avis important concernant la COVID-19

(11 juin 2020, 13 h) Reprise graduelle des activités de la Direction des laboratoires. En raison de la propagation rapide de la COVID-19, et pour assurer la santé et la sécurité de ses employés et de l’ensemble de son réseau, l’IRSST a mis en place des mesures exceptionnelles.

Communiqué de presse

Pesticides les plus vendus au Québec : des effets sur la santé des travailleurs

  • 07 juillet 2020

Montréal, le 7 juillet 2020 –  Malgré leur utilité en agriculture, les pesticides possèdent des propriétés toxiques potentiellement dangereuses pour les travailleurs qui les utilisent. À la demande de l’Union des producteurs agricoles (UPA), l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) a préparé un rapport d’expertise ayant pour but de résumer les connaissances actuelles sur les effets nuisibles pouvant être observés à la suite d’une exposition professionnelle aux pesticides.

Création de 25 fiches d’information

Les effets nuisibles qui se produisent rapidement à la suite d’une exposition professionnelle sont bien connus, puisqu’il est plus facile de faire le lien de cause à effet lorsque cet effet suit de peu l’exposition. « Il est toutefois beaucoup plus difficile de démontrer un effet nuisible se produisant des semaines, voire des années après une exposition professionnelle aux pesticides », précise France Labrèche, épidémiologiste et chercheuse à l’IRSST.

Les 25 pesticides analysés dans ce rapport ont été sélectionnés à partir des produits les plus vendus au Québec en 2017 selon le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC), en plus de quelques pesticides additionnels suggérés par l’UPA. Les informations ont été présentées sous forme de fiches, par ordre alphabétique des pesticides étudiés. « Les renseignements disponibles sur chaque ingrédient actif ont été recueillis dans la littérature toxicologique rassemblée par des organisations nationales et internationales spécialisées en santé et en sécurité du travail, mais aussi en toxicologie et en épidémiologie », précise France Labrèche.

Certains effets avérés et probables

Pour les pesticides évalués, un certain nombre d’effets avérés et probables ont été recensés, par exemple des effets irritants sur la peau et sur le système respiratoire. Certains sont classés probablement cancérogènes et trois de ces pesticides ont démontré des effets neurotoxiques avérés à court terme.

Les connaissances évoluent dans le temps, la certitude quant aux effets rapportés dans ce rapport évoluera aussi. Ces fiches sont disponibles dans le rapport Effets sanitaires des pesticides agricoles les plus vendus au Québec.

Il est important de souligner que pour plusieurs pesticides étudiés, en particulier ceux qui sont utilisés depuis peu, il n’y a pas suffisamment d’études solides pour conclure quant à l’existence d’un effet. « Cela ne signifie pas qu’il n’y ait pas d’effet ou encore, que le risque est négligeable. Comme les pesticides sont des substances toxiques, nous invitons les travailleurs à la prudence. Il faut agir en prévention, pour réduire leur exposition au minimum », conclut France Labrèche.

Pour en savoir davantage sur les recherches de l’IRSST, suivez-nous sur le Web, Twitter, Facebook, LinkedIn, Instagram ou YouTube.

À propos de l’IRSST

Premier centre de recherche en SST au Canada, l’IRSST mène et finance des recherches pour éliminer les risques d’atteinte à la santé et à la sécurité des travailleurs et pour favoriser leur réadaptation. Solidement implanté au Québec depuis 1980, l'IRSST est un organisme de recherche scientifique reconnu pour l'expertise de son personnel et la qualité de ses travaux. L'Institut est un organisme paritaire privé, sans but lucratif, dont le conseil d'administration est composé d’un nombre égal de représentants d’employeurs et de travailleurs.

-30-

Source
Noémie Boucher
Conseillère en communications, IRSST
514-258-4640
[email protected]