IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Avis, recommandations et outils de l'IRSST concernant la COVID-19

Note : Les avis sont présentement en cours de révision.

Planification de la reprise des activités : comment favoriser la santé psychologique après la période de confinement

  • Version du : 13 mai, 2020, 16:15

Planification de la reprise des activités : comment favoriser la santé psychologique après la période de confinement

Cet avis est destiné à tous les milieux de travail qui préparent la reprise de leurs activités après la période de confinement.

Pour limiter la transmission du virus SARS-CoV-2 responsable de la COVID-19, les entreprises ont dû suspendre ou modifier leurs activités. Par conséquent, de nombreux travailleurs se sont retrouvés à faire du télétravail. D’autres, n’ayant pas cette opportunité, se sont retrouvés sans emploi ou en période d’incertitude. Cette situation a pu avoir un effet sur l’équilibre financier, social, physique et affectif de travailleurs de divers secteurs.

Avec la réouverture partielle et progressive des entreprises, plusieurs travailleurs réintègrent leur emploi. Le processus de déconfinement pourrait susciter des appréhensions, du stress et de l'anxiété chez certaines personnes dans tous les secteurs d’activité. Ainsi, il est important d’orienter les actions à venir afin d’encourager les bienfaits de la reprise du travail sur la santé psychologique.

L’objectif de cet avis est de sensibiliser les gestionnaires, les associations syndicales, les travailleurs, les membres des comités de santé et de sécurité du travail et, le cas échéant, ceux des comités dédiés à la santé et au mieux-être en entreprise quant à l’importance d’intégrer des actions pour prévenir les problèmes de santé psychologique dans le plan de reprise des activités. Les défis individuels et organisationnels auxquels ils pourraient être exposés de même que des pistes d’action complètent cet avis.

Rappel

Les recommandations présentées dans cet avis sont complémentaires à celles des documents Aide à la planification de la reprise des activités dans les PME québécoises produit par l’IRSST, Recommandations concernant la réduction des risques psychosociaux du travail en contexte de pandémie — Covid-19 produit par l’INSPQ, Trousse COVID-19 produit par la CNESST, Gérer le retour au travail produit par l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés et Organiser la reprise d’activité en prévenant les risques psychosociaux par l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles.

Portée et limites

Cette fiche n’a pas de valeur légale ni réglementaire. Elle vise uniquement à soutenir les milieux de travail dans la mise en place de moyens de prévention qui permettront de maintenir ou de reprendre de manière sécuritaire leurs activités dans le contexte de la pandémie actuelle. Certaines des recommandations présentées pourraient s’avérer inapplicables ou encore, nécessiter une adaptation selon le contexte particulier du milieu de travail. Dans tous les cas, le jugement professionnel devra être utilisé afin de définir et d'implanter les mesures les plus appropriées.

Les recommandations formulées ci-dessous s’appuient sur la littérature scientifique et technique la plus à jour. Puisque la situation et les connaissances sur le virus SARS-CoV-2 (COVID-19) évoluent rapidement, ces recommandations sont sujettes à des mises à jour périodiques.

Défis et pistes d’action pour favoriser la santé psychologique de tous les acteurs de l’organisation dans le plan de la reprise des activités

La planification de la reprise des activités après une période de confinement est une étape importante dans laquelle plusieurs parties prenantes sont impliquées. En prenant en compte à la fois les défis et les pistes d’action pour y répondre, il sera possible d’allier la reprise du travail à une bonne santé psychologique. Le tableau ci-dessous propose des exemples d’éléments à intégrer au plan de reprise des activités de l’organisation.

Plan Défis Pistes d’action

Organisationnel

  • Craindre qu’une éclosion de la COVID-19 se produise dans l’organisation
  • Gérer les absences du personnel pour des cas de COVID-19 ou d’autres problèmes de santé psychologique ou physique
  • Devoir mettre en place des mesures de prévention de la propagation de la COVID-19
  • Manque de ressources financières et humaines
  • Accueillir de nouveaux travailleurs
  • Gérer du personnel tant sur place qu’à distance
  • Devoir soutenir émotionnellement les travailleurs, notamment ceux en détresse
  • Impliquer les représentants syndicaux, les délégués sociaux, les comités SST, ainsi que les travailleurs dans l’élaboration du plan de la reprise du travail
  • Développer une culture de solidarité en favorisant des comportements de respect plutôt que de discrimination entre collègues, par exemple en transmettant de l’information fiable quant à la COVID-19
  • Adapter les pratiques et les politiques de gestion des ressources humaines pour pallier le manque de ressources, ou encore pour répondre aux besoins du contexte exceptionnel
  • Mettre en place des stratégies de communication efficaces et transparentes à l’interne ainsi qu’auprès des clients et des fournisseurs
  • Encourager l’empathie et la bienveillance au sein des équipes de travail et, comme gestionnaire, donner l’exemple
  • Informer les travailleurs des mesures mises en place pour les protéger
  • Permettre une reprise progressive/déconfinement progressif selon les besoins des travailleurs et de l’organisation
  • Le cas échéant, favoriser la mise en place de bonnes pratiques de télétravail pour, entre autres, éviter l’isolement des travailleurs
  • Réévaluer la charge de travail de chaque travailleur et répartir les tâches au besoin afin d’équilibrer le plus possible la charge de travail de chacun
  • Offrir des horaires de travail flexibles
  • Offrir des formations adaptées aux besoins des travailleurs
  • Former les gestionnaires sur les pratiques de gestion et l’implantation des aménagements dans ce contexte, entre autres, pour réduire leur niveau de stress
  • Faciliter l’accès aux équipements de protection individuels requis pour effectuer les tâches
  • Offrir des services de soutien psychologique gratuitement
  • Offrir de la rétroaction et de la reconnaissance quant au travail accompli
  • Offrir du soutien social aux travailleurs afin de les encourager à discuter de leurs inquiétudes et à exprimer leurs besoins, lors de rencontres en individuel ou en équipe
  • Faire confiance et rassurer les travailleurs
  • Faire des suivis réguliers pour ajuster les pratiques aux nouveaux besoins et aux attentes individuels et organisationnels
  • Prévoir de courtes rencontres d’équipe pour faire circuler l’information, identifier les problèmes rencontrés, reconnaître les bons coups et les efforts de tous

Individuel

  • Se protéger en tenant compte de caractéristiques spécifiques, comme une condition médicale préexistante ou l’âge
  • Devoir réorganiser la routine en tenant compte des besoins d’autres membres de la famille ou d’autres personnes à charge
  • Faire face à des peurs, comme la crainte d’être contaminé lors des déplacements ou lorsqu’on occupe un poste de travail qui implique la proximité avec d’autres personnes, ou encore de contaminer ses proches
  • Maintenir un état de vigilance en continu
  • S’adapter à une nouvelle situation qui pourrait impliquer une surcharge de travail mentale et physique
  • Apprendre des nouvelles tâches et procédures au travail
  • Apprendre à travailler avec de nouveaux collègues
  • S’informer à partir de sources fiables sur la COVID-19 et ses effets sur la santé
  • Faire un plan familial pour la reprise du travail
  • S’inspirer d’expériences personnelles de succès
  • Prendre conscience et se concentrer sur ses émotions positives plutôt que sur sa détresse ou son angoisse lors de la planification de la reprise des activités
  • Consulter les services de soutien psychologique disponibles dès qu’on ressent un niveau de détresse psychologique qui impacte négativement son propre bien-être ou celui de l’entourage
  • Partager avec les collègues les stratégies et les actions gagnantes
  • Réorganiser son lieu de travail habituel
  • Se rappeler que cette situation est exceptionnelle et demande d’être flexible pour s’y adapter

Le plan de reprise des activités doit être revu et réajusté selon l’évolution de la situation de crise et des besoins de chaque groupe d’acteurs. Ainsi, il faudra prendre en compte l’évolution des défis individuels et organisationnels et adapter la réponse de part et d’autre.

La mise en place de pistes d’action adaptées au contexte et aux défis, tant individuels qu’organisationnels, favorisera la santé psychologique de tous les acteurs de l’organisation après la période de confinement.

Exemples de ressources de soutien psychologique

Compléments d’information

Documents de l’IRSST sur « COVID-19 et SST » :

Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail : Risques psychosociaux liés au travail

Associations sectorielles paritaires :

Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA) : La gestion du stress et de l’anxiété en temps de pandémie

Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) : Organiser son télétravail – on protège aussi sa santé mentale

Références

Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail. (2020). COVID-19: Back to the workplace: Adapting workplaces and protecting workers. Tiré de https://osha.europa.eu/en/publications/covid-19-back-workplace-adapting-workplaces-and-protecting-workers/view

Ajzen, I. (1991). The theory of planned behaviour. Organizational Behavior and Human Decision Processes50(2), 179-211. doi: 10.1016/0749-5978(91)90020-T

Bakker, A. B. et Demerouti, E. (2017). Job demands–resources theory: Taking stock and looking forward. Journal of Occupational Health Psychology22(3), 273-285. doi: 10.1037/ocp0000056

Bandura, A. (1997). Self-efficacy: The exercise of control. New York, NY: Freeman

Hamouche, S. (2020). COVID-19 and employees? Mental health: stressors, moderators and agenda for organizational actions.Emerald Open Research, 2(15). doi: 10.35241/emeraldopenres.13550.1

Statistique Canada. (2020). Série d'enquêtes sur les perspectives canadiennes 1 : la COVID-19 et travailler de la maison. Tiré de https://www150.statcan.gc.ca/n1/daily-quotidien/200417/dq200417a-fra.htm

Une production de l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

  • Alessia Negrini, chercheuse, IRSST
  • Ai-Thuy Huynh, professionnelle scientifique, IRSST
  • Marie Comeau, professionnelle scientifique, IRSST
  • Marie-Hélène Poirier, professionnelle scientifique, IRSST
Cet avis a été préparé par l’IRSST, en collaboration avec ses partenaires sociaux, représentants des employeurs et des travailleurs, et membres de son conseil scientifique.
IRSST
CPQ CSN FTQ

Nous tenons à remercier l’INSPQ et la CNESST pour leurs commentaires durant le processus de révision de cette fiche.