IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Avis, recommandations et outils de l'IRSST concernant la COVID-19

Aide à la planification de la reprise des activités dans les PME québécoises

  • Version du : 21 avril, 2020, 15:00

Aide à la planification de la reprise des activités dans les PME québécoises

Ce document présente une marche à suivre pour la planification de la reprise des activités dans les milieux de travail à la suite de la fermeture rendue obligatoire par le gouvernement du Québec. L'IRSST a développé un plan d'action téléchargeable qui propose des étapes qui intègrent la prévention des risques de transmission de la COVID-19. Il peut être modifié pour correspondre à la réalité des différentes entreprises touchées. Le plan d’action propose 4 étapes et 3 outils pour bien planifier une reprise des activités.

Télécharger le modèle 


Bien que les informations et outils contenus dans ce document puissent présenter un intérêt pour les organisations de toutes natures et de toutes tailles, ils ont été élaborés dans une visée de soutenir plus spécifiquement les gestionnaires de petites et moyennes entreprises (PME). En raison de l’évolution de la pandémie, le télétravail demeure la solution à privilégier pour tous les postes qui le permettent. Pour les postes où le télétravail n’est pas possible et pour lesquels la reprise des activités est jugée indispensable, les règles de distanciation physique (2 mètres ou plus) doivent être appliquées dans le milieu de travail. S’il s’avère impossible de respecter cette distance, des mesures supplémentaires devraient être prises pour protéger les employés.

Rappel

Les exigences réglementaires sur la santé et la sécurité du travail doivent être appliquées dans le contexte de la pandémie de la COVID-19.
Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST)

Article 51 : L’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité physique du travailleur. Dans le contexte de la pandémie de la COVID-19, il doit notamment mettre en œuvre des mesures d’identification, de contrôle et d’élimination des risques biologiques.

Article 49 : Le travailleur, quant à lui, doit prendre les mesures nécessaires pour protéger sa santé, sa sécurité ou son intégrité physique et veiller à ne pas mettre en danger la santé, la sécurité ou l'intégrité physique des autres personnes qui se trouvent sur les lieux de travail. Il doit également participer à l’identification et à l’élimination des risques sur le lieu de travail.

Les recommandations présentées dans ce document sont complémentaires à l’avis : COVID-19 : Mesures de prévention en milieu de travail : recommandations intérimaires, produit par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)

Afin de protéger la santé de leurs employés et de ceux qui fréquentent le milieu de travail, les employeurs sont encouragés à :

  1. Favoriser le respect des consignes données aux employés qui doivent s’auto-isoler, qui ont des restrictions à respecter ou qui doivent rester à la maison en raison de la fermeture des écoles et garderies, etc., par des mesures d’aménagement du temps de travail.
  2. Faire la promotion des mesures d’hygiène des mains et l’application de l’hygiène et de l’étiquette respiratoire en mettant à la disposition des travailleurs le matériel nécessaire.
  3. Favoriser les mesures de distanciation physique.
  4. Assurer un nettoyage régulier et une désinfection plus fréquente des objets touchés fréquemment.
  5. Disposer d’un plan de lutte contre les infections adapté au contexte spécifique de son milieu de travail et voir à sa mise en application. 

Portée et limites

Ce document n’a pas de valeur légale ni réglementaire. Il vise uniquement à soutenir les milieux de travail dans la mise en place de moyens de prévention qui permettront de maintenir ou de reprendre de manière sécuritaire leurs activités dans le contexte de la pandémie actuelle. Certaines des recommandations présentées pourraient s’avérer inapplicables ou encore, nécessiter une adaptation selon le contexte particulier du milieu de travail. Dans tous les cas, le jugement professionnel devra être utilisé afin de définir et implanter les mesures les plus appropriées.

Chronologie

Le plan d’action proposé dans ce document vous sera utile pour mettre en œuvre les trois étapes suivantes :
1) Planifier la reprise, 2) Déployer la stratégie, 3) Faire le suivi.

Chronologie du plan d'action

Leviers organisationnels

La coordination, la collaboration et la communication sont les trois leviers organisationnels à retenir en temps de crise. Ils représentent des activités transversales à toutes les étapes du processus de reprise des activités de travail.

La coordination

  • Former une cellule de crise :
    Composée, par exemple, de membres de la haute direction, de directeurs d’usine, de superviseurs, de responsables des ressources humaines et de coordonnateurs en santé et sécurité du travail.

    Le rôle de la cellule de crise est de :
    • définir les actions et les ressources (dont le temps) pour la mise en application des mesures requises,
    • élaborer des scénarios de reprise,
    • préciser les modalités de communication à l’ensemble des employés et les modalités de consultation des autorités locales,
    • coordonner la mise en œuvre de la reprise des activités.
  • Nommer un coordonnateur au sein de la cellule de crise.
    Le rôle du coordonnateur est d’assurer la gestion et le fonctionnement de la cellule de crise.

La collaboration

  • Créer une équipe de soutien.
    En période de crise, la collaboration est essentielle entre la direction et l’ensemble des employés. Dans le but de faciliter et d’encourager la collaboration, le comité de santé et de sécurité du travail de l’entreprise et le représentant des travailleurs peuvent être mis à profit. Ils peuvent aider à mettre en œuvre le plan d’action élaboré par la cellule de crise pour la reprise des activités de travail.

La communication

  • Préparer un plan de communication.
    Cibler les enjeux à communiquer (quoi ?)  Identifier le public cible (qui ?)  Définir les objectifs (pourquoi ?)  Choisir la stratégie (comment ?)  Établir un calendrier en fonction du plan d’action (quand ?)  Réaliser la communication et s’assurer que le message est bien compris.

Cibler les enjeux à communiquer
Quoi ?

Identifier
le public cible
Qui ?

Définir les objectifs
Pourquoi ?

Choisir la stratégie
Comment ?

Établir un calendrier
Quand ?

Pour faire connaître :

  • les décisions administratives,
  • les directives liées aux RH et à la SST,
  • la stratégie organisationnelle,
  • etc.

À l’interne :

  • superviseurs,
  • travailleurs,
  • etc.

À l’externe :

  • fournisseurs,
  • clients,
  • etc.

Pour atteindre les objectifs :

  • mobiliser les travailleurs,
  • faire connaître les enjeux,
  • améliorer l'efficacité,
  • etc.
  • Éviter les grands rassemblements.
  • Privilégier :
  • les petits groupes,
  • les mémos internes,
  • les courriels,
  • le téléphone,
  • etc.
  • Avant la reprise des activités.
  • Au moment de la reprise des activités.
  • Ensuite de manière régulière.

Établir une routine

Plan d'action pour la reprise des activités

Un plan d’action pour la reprise des activités vous est proposé à titre de modèle. Il peut être modifié pour correspondre à la réalité de votre entreprise.

Télécharger le modèle 

Une production de l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

  • René Dufresne, professionnel scientifique, IRSST
  • Jessica Dubé, chercheuse, IRSST
  • Alessia Negrini, chercheuse, IRSST
  • Iuliana Nastasia, chercheuse, IRSST
  • Capucine Ouellet, professionnelle scientifique, IRSST
  • Bénédicte Calvet, professionnelle scientifique, IRSST

Références

Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail. (2009). Plan de continuité d’activité : note méthodologique PCA. Lyon, France: Anact.

Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail. (2020). Éclosions de grippe et de maladies infectieuses : plan de continuité des opérations. Hamilton, ON: CCHST.

Centre patronal SST. (2020). COVID-19 : gérer l’urgence…pour freiner la crise! : réflexions, conseils et actions en SST. Montréal, QC: Centre patronal SST.

Institut national de recherche et de sécurité (2020). COVID-19 et entreprises : foire aux questions. Tiré de http://www.inrs.fr/actualites/COVID-19-et-entreprises.html

Institut national de santé publique du Québec. (2020). Mesure de prévention en milieu de travail : recommandations intérimaires. Tiré de https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/covid/mesures-prevention-milieu-travail-covid19-2020-03-23.pdf

Institut national de santé publique du Québec. (2020). Recommandations intérimaires concernant les secteurs manufacturiers essentiels. Tiré de https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/covid/2943-secteurs-manufacturiers-essentiels-covid19.pdf

Labelle, G. et Brun, J.-P. (2020).La gestion du stress et de l’anxiété en temps de pandémie. Tiré de https://ordrecrha.org/ressources/dossiers-speciaux/covid-19/stress-anxiete-en-temps-de-pandemie
Occupational Safety and Health Administration. (2020). Guidance on preparing workplace for COVID-19. Washington, DC: OSHA.

Cet avis a été préparé par l’IRSST, en collaboration avec ses partenaires sociaux, représentants des employeurs et des travailleurs, et membres de son conseil scientifique.
IRSST
CPQ CSN FTQ