IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Fiches de l’IRSST concernant la COVID-19

Note : Les avis sont présentement en cours de révision.

La situation et les connaissances en lien avec la COVID-19 évoluent rapidement, nos recommandations sont sujettes à des mises à jour périodiques.
Consultez également les sites : CNESST, INSPQ et MSSS.

Alternatives à la solution Bitrex (benzoate de dénatonium) pour les essais d’ajustement des appareils de protection respiratoire

  • Version du : 28 août, 2020, 07:30

Alternatives à la solution Bitrex (benzoate de dénatonium) pour les essais d’ajustement des appareils de protection respiratoire

Cette fiche est destinée aux employés qui effectuent les essais d’ajustement des appareils de protection respiratoire (APR), aux administrateurs des programmes de protection respiratoire et aux gestionnaires des établissements de santé.

Mise en contexte
Pour protéger le travailleur, un APR doit former un joint étanche avec le visage et ainsi empêcher l’air potentiellement contaminé de pénétrer par le pourtour. L’essai d’ajustement (fit test) permet de vérifier cette étanchéité et de confirmer le choix de la marque, du modèle et de la taille de l’APR le plus approprié pour le travailleur. Le Bitrex est une solution amère très souvent utilisée pour faire les essais d’ajustement qualitatifs des APR. Ceci consiste à exposer l’utilisateur d’un APR à une atmosphère contenant du Bitrex et à vérifier s’il détecte un goût amer qui serait alors révélateur d’une infiltration de la substance à l’intérieur de l’APR et donc d’un mauvais ajustement de celui-ci. Or, en cette période de pandémie de la COVID-19, la demande accrue pour ce produit peut générer des difficultés d’approvisionnement. L’IRSST s’est donc penché sur quelles seraient les meilleures solutions de rechange.

Portée et limites

Cette fiche n’a pas de valeur légale ni réglementaire. Elle vise uniquement à soutenir les milieux de travail dans la mise en place de moyens de prévention qui permettront de maintenir ou de reprendre de manière sécuritaire leurs activités dans le contexte de la pandémie actuelle. Certaines des recommandations présentées pourraient s’avérer inapplicables ou encore, nécessiter une adaptation selon le contexte particulier du milieu de travail. Dans tous les cas, le jugement professionnel devra être utilisé afin de définir et d'implanter les mesures les plus appropriées.

Les recommandations formulées ci-dessous s’appuient sur la littérature scientifique et technique la plus à jour. Puisque la situation et les connaissances sur le virus SARS-CoV-2 (COVID-19) évoluent rapidement, ces recommandations sont sujettes à des mises à jour périodiques.

Les alternatives au Bitrex (solution amère) pour les essais d’ajustement qualitatifs

Outre le Bitrex, les principaux agents d’essai sont la saccharine, l’acétate d’isoamyle et la fumée irritante. Veuillez vérifier les protocoles d’utilisation dans la norme CSA Z94.4.

Pour les masques jetables (ou pièces faciales filtrantes) :

  • On peut utiliser la saccharine (solution sucrée). La saccharine est détectée par moins d'utilisateurs que le Bitrex. Une autre alternative sera nécessaire pour ceux-ci.
  • On ne peut pas utiliser l’acétate d’isoamyle. 
  • Ne pas utiliser la fumée irritante pour les APR de types N et R.
  • La fumée irritante peut être utilisée seulement avec les APR de type P100.

Pour les demi-masques réutilisables : 

  • On peut utiliser la saccharine (solution sucrée). Cependant, la saccharine est détectée par moins d'utilisateurs que le Bitrex. Une autre alternative sera nécessaire pour ceux-ci.
  • L’acétate d’isoamyle peut être utilisé en présence d’une cartouche contre les vapeurs organiques. 
  • La fumée irritante peut être utilisée seulement avec les APR de type P100.

Faire appel à un consultant spécialisé externe

Pour les établissements de santé qui n’auraient pas en stock des kits d’essai d’ajustement et qui auraient de la difficulté à s’en procurer, il est suggéré de faire appel à un consultant spécialisé.

  • L’essai d’ajustement peut alors être qualitatif, avec une solution amère ou sucrée, ou autre.
  • L’essai d’ajustement peut être quantitatif (p. ex. : à l’aide d’un testeur d’ajustement comme le PortaCount).

Compléments d’information

Tableau résumé

Type d’APR

Types de filtres utilisés

Substances utilisées comme alternatives au Bitrex pour l’essai d’ajustement qualitatif

Saccharine [2]

Acétate d’isoamyle

Fumée irritante

APR jetables (pièce faciale filtrante)

Filtres de type N, R, P

Oui

Non

P100 uniquement

APR réutilisables (demi-masque ou pièce faciale complète) [1]

Filtres de type N, R, P

Oui

L’essai doit être effectué avec des cartouches contre les vapeurs organiques

P100 uniquement

Notes
1 [1] Si les APR réutilisables sont utilisés à pression positive, l’essai d’ajustement doit être effectué avec la pièce faciale à pression négative seulement (sans ventilateur).
2 [2] La saccharine est détectée par moins d'utilisateurs que le Bitrex. Une autre alternative sera nécessaire pour ceux-ci.

Référence

Association canadienne de normalisation. (2019). Choix, utilisation et entretien des appareils de protection respiratoire. Norme CSA Z94.4 :18. Toronto, ON : CSA.

 Une production de l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

  • Capucine Ouellet, hygiéniste du travail certifiée, ROH, et professionnelle scientifique, IRSST
Cette fiche a été préparée par l’IRSST, en collaboration avec ses partenaires sociaux, représentants des employeurs et des travailleurs, et membres de son conseil scientifique.
IRSST
CPQ CSN FTQ