Qu'est-ce qu'un coup de chaleur?

Un coup de chaleur survient brusquement lorsque le corps ne réussit plus à se refroidir suffisamment. La température corporelle, normalement de 37 °C, ne cesse d’augmenter et atteint plus de 40 °C.

Conditions augmentant le risque d’un coup de chaleur chez les employés :

  • Ne pas disposer d’eau à proximité du lieu de travail;
  • Travailler dans un endroit exposé au soleil ou sans circulation d’air;
  • Effectuer une tâche qui exige des efforts physiques soutenus;
  • Travailler sans relâche, sans prendre de pauses;
  • Garder un rythme de travail rapide;
  • Porter un vêtement qui ne permet pas l’évaporation de la sueur;
  • Ne pas connaître le danger ni les mesures de prévention à prendre en cas de travail à la chaleur;
  • Ne pas tenir compte des symptômes et des signes annonçant un coup de chaleur;
  • Ne pas boire assez d’eau.

En outre, le risque est plus grand pour les travailleurs :

  • qui sont en mauvaise condition physique;
  • qui ont des antécédents médicaux;
  • qui ont connu des problèmes de santé récents (diarrhée, fièvre, vomissements);
  • qui prennent des médicaments, manquent de sommeil ou consomment de l’alcool;
  • qui ne sont pas acclimatés à la chaleur.

Soyez attentifs aux symptômes et aux signes qui annoncent un coup de chaleur!

Symptômes à surveiller - Premier niveau

  • Crampes musculaires;
  • Frissons;
  • Mal de coeur;
  • Mal de ventre;
  • Étourdissements, vertiges;
  • Fatigue inhabituelle ou malaise généralisé;
  • Mal de tête.

Si le travailleur éprouve ces symptômes, il doit immédiatement prévenir son superviseur ou un secouriste. Il doit se reposer à l’ombre ou dans un endroit frais, sous surveillance, et boire de l’eau jusqu’à récupération complète.

Symptômes à surveiller - Deuxième niveau

  • Confusion;
  • Incohérence des propos;
  • Agressivité, comportement bizarre;
  • Perte d’équilibre;
  • Perte de conscience;
  • Vomissements.

Si le travailleur éprouve ces symptômes, il y a URGENCE MÉDICALE ! Intervenez tout de suite ! Traitez le malade comme s’il subissait un coup de chaleur.


Premiers secours

  1. Alertez les premiers secours : les secouristes en milieu de travail et le service 911.
  2. Transportez la personne à l’ombre ou dans un endroit frais et ôtez-lui ses vêtements.
  3. Aspergez son corps d’eau.
  4. Faites le plus de ventilation possible.
  5. Donnez-lui de l’eau fraîche en petites quantités si elle est consciente et lucide.

Mesures préventives

Le dépliant « Travailler à la chaleur… Attention! » publié par la CNESST indique plusieurs mesures à mettre en œuvre pour prévenir les risques liés à la contrainte thermique due à la chaleur.

Quel que soit le régime d'alternance travail/repos ou la température de l’air corrigée calculés avec les présents utilitaires, et avant même leur calcul, il faut toujours :

  • Informer les travailleurs et les superviseurs des dangers, des conditions propices aux coups de chaleur, des mesures préventives, des symptômes et des signes à surveiller ainsi que des soins à prodiguer en cas de malaises;
  • Être organisé pour donner les premiers secours rapidement (système de communication, secouristes formés, etc.);
  • Fournir aux travailleurs de l’eau fraîche en quantité suffisante. S’assurer qu’ils y ont accès et qu’ils en boivent au moins aux 20 minutes;
  • Interrompre immédiatement le travail d’une personne qui présente des symptômes ou seulement un signe annonçant un coup de chaleur. Prévenir le secouriste et revoir les mesures de prévention.

Source : Dépliant Travailler à la chaleur… Attention! ,3e édition (DC100-1125-9 (2018-05)) et Fiche complémentaire à l’intention des employeurs (DC1000-171) de la CNESST (2018).