IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

 Avis important concernant la COVID-19

En raison de la propagation rapide de la COVID-19, et pour assurer la santé et la sécurité de ses employés et de l’ensemble de son réseau, l’IRSST a mis en place des mesures exceptionnelles.

Les facteurs de risque et les trajectoires développementales associés à une entrée précoce sur le marché du travail à l'âge de 13 ans et les répercussions sur la SST des jeunes occupant un emploi à 15 ans

Résumé

L’Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2010-2011 (EQSJS) rapporte qu’environ deux élèves du secondaire sur cinq (43 %) occupaient un emploi au moment de la collecte de données. Une proportion non négligeable d’entre ces jeunes, 14 %, consacraient 16 heures ou plus par semaine à leur emploi, un seuil qui a été associé à des risques en termes de santé.

La littérature scientifique souligne l’importance de prendre en compte les caractéristiques sociodémographiques et familiales des jeunes, les divers aspects liés au développement affectif, comportemental et scolaire notamment par le biais d’analyses de trajectoire basées sur des données longitudinales. L’Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ), dirigée par l’Institut de la statistique du Québec dispose de données riches s’étalant sur une durée de 15 ans et l’analyse de ce document pourrait permettre d’identifier les facteurs conduisant à une entrée précoce sur le marché de l’emploi et sur les impacts associés en terme de santé et de sécurité à l’âge de 15 ans.

Ce projet vise à identifier les facteurs qui prédissent ou accompagnent l’entrée précoce des jeunes sur le marché du travail et les impacts sur la santé et la sécurité au travail.

Les résultats permettront de mieux cibler les actions de prévention auprès de cette population.

Informations complémentaires

Type : Projet
Numéro : 2013-0053
Statut : Terminé
Année de fin du projet : 2019
Équipe :
  • Élise Ledoux (Université du Québec à Montréal )
  • Luc Laberge (Cégep de Jonquière)
  • Benoît Laplante (INRS-Urbanisation, culture et société)