Calcul de la température de l'air corrigée (TAC)

Cet utilitaire reprend essentiellement le calcul de la température de l’air corrigée (TAC) comme indiqué dans le dépliant « Travailler à la chaleur… Attention! » 3e édition et sa fiche complémentaire à l’intention des employeurs.

La température de l’air corrigée (TAC) est un paramètre permettant d’estimer le niveau de contrainte thermique dans un but de gestion préventive de la contrainte thermique due à la chaleur. Pour l’utiliser, il suffit d’indiquer la température de l’air et l’humidité relative mesurés à l’aide d’un psychromètre, ou de tout autre instrument assurant une précision équivalente, ou encore en consultant des services météorologiques comme celui d’Environnement Canada. Pour une analyse exacte de la situation, l’utilisateur doit s’en remettre aux exigences du Règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST) qui reposent sur l’indice WBGT (Wet Bulb Globe Temperature, Température au thermomètre à globe humide) et requièrent une instrumentation spécifique.

Le calcul de la TAC s’applique à des travailleurs suffisamment acclimatés. Des mesures supplémentaires sont requises pour les travailleurs non acclimatés. Les réactions d’un individu exposé à la chaleur peuvent varier d’une journée à l’autre et personne ne réagit de la même façon. Habituellement, on considère qu’un travailleur n’est pas suffisamment acclimaté s’il s’agit de ses premières journées d’exposition à la chaleur, si c’est le début d’une canicule, s’il revient d'un congé ou s'il est nouvellement embauché. Pour les fins d’utilisation de cet utilitaire, un travailleur est considéré acclimaté, si le travail a été effectué selon ces trois critères :

  • pendant au moins deux heures continues par jour;
  • pendant cinq des sept derniers jours;
  • dans les mêmes conditions (charge de travail, habillement et conditions climatiques).

L’acclimatation commence à se perdre dès que les conditions décrites plus haut sont discontinues. Une perte significative de l’acclimatation est constatée après quatre jours.

Cet utilitaire peut être utilisé pour du travail effectué à l’intérieur d’un bâtiment s’il n’y a pas de source de chaleur radiante (p. ex. : équipement dont les surfaces extérieures sont très chaudes). La température de l'air et l'humidité relative doivent nécessairement être mesurées sur les lieux de travail pour calculer la température d'air corrigée.

Il est à noter que le calcul de la TAC sous-estime le risque dans les deux cas suivants :

  • à partir d’une température de l’air de 34°C, si le taux d’humidité est d’au moins 70 %;
  • lors d’un travail au soleil, s’il n’y a pas de circulation d’air.

Mise en garde

Cet utilitaire n’a pas de valeur légale ni réglementaire. Il est fourni pour soutenir les hygiénistes du travail et les intervenants en SST dans la gestion des épisodes de chaleur de postes de travail situés à l’intérieur ou à l’extérieur. Il ne remplace pas l’avis d'un expert en contrainte thermique et doit être utilisé avec discernement. Seules les personnes ayant les connaissances et l’expérience appropriées sont habilitées à l’utiliser.

L'utilisateur doit s'assurer que les données qu’il saisit sont exactes. Le résultat obtenu est affiché à la minute près. Bien que mathématiquement juste, il n’est pas nécessairement applicable comme tel en situation réelle de travail. D'autres facteurs peuvent avoir une influence sur les résultats obtenus. Ceux-ci doivent être utilisés avec prudence; ils ne sauraient représenter parfaitement les conditions réelles. Il importe donc d’utiliser son jugement professionnel. Une mauvaise utilisation des résultats obtenus peut entraîner des atteintes à la santé.

Les résultats obtenus dans des conditions spécifiques d’exposition ne peuvent être utilisés à des fins d’extrapolation pour d’autres conditions.

L'utilisateur est prié de lire attentivement les Conditions d'utilisation du site Web de l'IRSST et la partie Comment utiliser l’outil.