logo_print

Communiqué   


           

Des défis à relever pour l’amélioration d’un poste de conduite 

STM-SCFPMontréal, le 4 juin 2012 – L'Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST), la Société de transport de Montréal (STM) et le syndicat des opérateurs de métro (CA-OM-SC SCFP 1983) sont fiers de faire connaître les conditions gagnantes qui ont mené à l'amélioration du poste de conduite du métro de Montréal dans les trains MR-73 par le biais du sommaire intitulé : Vibrations, exiguïté, faible marge de manœuvre. Comment améliorer le poste de conduite du métro de Montréal. Ce document décrit une démarche technique et une approche paritaire et participative ancrées sur la réalité des situations de travail. Sa lecture pourra inspirer toute personne concernée par l'amélioration d'un poste de travail dans un contexte de faible marge de manœuvre ou devant aborder une problématique complexe.

Considérant les inconforts rapportés par les opérateurs, la STM et le syndicat des opérateurs de métro se sont unis pour demander à l'IRSST de mesurer les vibrations auxquelles étaient exposés les opérateurs et de recommander un nouveau siège pour la loge de conduite. Cette publication relate l'étude en trois volets (étude ergonomique, étude vibratoire et conception d'un prototype de siège), s'appuyant sur une série de simulations, de tests et d'essais et menant à l'implantation de nouveaux sièges et de modifications à la loge de conduite. Le document illustre également comment la mise en place d'un groupe de travail et d'un comité de suivi, engageant la participation paritaire de tous les acteurs concernés, des chercheurs et d'un consultant, a facilité le processus.

À ce propos, la STM et le syndicat des opérateurs de métro ont reconnu comme très prometteuse la démarche instaurée dans le cadre de ce projet. « Nous avons même exigé, lors de l'appel d'offres, que la conception des postes de conduite de la nouvelle génération de trains s'inspire de plusieurs éléments de cette expérience participative et paritaire. Nous espérons que cette collaboration sera également une source d'inspiration pour quiconque devant réaliser un projet comportant des défis semblables» nous indiquent Claude Pasquarelli, surintendant de l'exploitation des trains à la STM et Michel Lauzier, représentant santé-sécurité au Syndicat CA-OM-SC SCFP 1983. Pour Sylvie Beaugrand, ergonome à l'IRSST, « la démarche décrite ici illustre bien le type de recherche que valorise l'IRSST en facilitant l'interaction des chercheurs et des utilisateurs de l'étude. On mise sur la participation active de ces partenaires dès le début du processus pour que la recherche réponde adéquatement à leurs besoins et qu'elle ait des retombées à long terme » conclut-elle.

Le document peut être consulté gratuitement : http://www.irsst.qc.ca/

- 30 –

Source
Jacques Millette
Responsable des affaires publiques
IRSST
514 288-1551, poste 210

Pour information
Sylvie Beaugrand
Ergonome
IRSST
514 288-1551, poste 254

 
© IRSST 2010 - Contact - Conditions d'utilisation