IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Étude visant à mieux guider l’évaluation future des risques des travailleurs exposés aux nanoparticules (NP) : existe-t-il différentes propriétés inflammatoires des NP liées au sexe?

Résumé

Étant donné l’intérêt grandissant à utiliser les nanotechnologies dans plusieurs secteurs d’activité, le nombre de travailleurs potentiellement exposés aux nanomatériaux et nanoparticules (NP) ne fera qu’augmenter au cours des prochaines années. Il est donc important de prévenir le développement des maladies et des accidents reliés aux NP dont l’un des effets toxiques les mieux documentés dans la littérature est l’inflammation. Bien que des recherches aient démontré que plusieurs NP possèdent des propriétés inflammatoires in vitro et in vivo, il n’existe présentement aucune donnée portant sur les risques associés au sexe de la personne exposée.

Ce projet vise à combler cette lacune, dans un contexte où certains types d’emplois sont encore majoritairement occupés par des hommes ou des femmes. Le projet devrait non seulement aider à l’élaboration d’outils d’information, mais pourrait également être utile pour améliorer la prise en charge des risques selon le sexe, si les propriétés inflammatoires des NP s’avéraient reliées à cette variable.

Informations complémentaires

Type : Projet
Numéro : 2017-0044
Statut : En cours
Équipe :
  • Denis Girard (INRS-Institut Armand-Frappier)