IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Exposition professionnelle des femmes aux substances chimiques : amélioration d'une matrice emplois-expositions pour fournir des estimations d'exposition différenciées selon le sexe

Résumé

Les femmes représentent près de la moitié de la population active du Québec, mais la plupart des connaissances sur les maladies professionnelles proviennent des études réalisées chez les hommes. Cependant, une étude financée par l’IRSST a révélé des différences d’exposition aux contaminants chimiques et physiques entre les hommes et les femmes, et ce, pour plusieurs professions.

Le but de cette activité est d’améliorer la capacité de la matrice emplois-expositions canadienne CANJEM à évaluer l’exposition professionnelle des travailleuses en y ajoutant des données spécifiques tirées d’historiques de travail de femmes. Une matrice emplois-expositions fournit, pour une période et une profession données, des informations sur la probabilité, la fréquence et l’intensité de l’exposition à des facteurs de risque professionnels.

L’amélioration de CANJEM permettra de mieux surveiller les milieux de travail afin d’établir des priorités de recherche et d’intervention. Le but ultime serait d’appuyer les programmes visant la prévention des maladies professionnelles.

Informations complémentaires

Type : Projet
Numéro : 2017-0038
Statut : En cours
Équipe de recherche :
  • Jérôme Lavoué (Centre de recherche du CHUM)
  • Vikki Ho (Centre de recherche du CHUM)
  • France Labrèche (IRSST)
  • Jack Siemiatycki (Centre de recherche du CHUM)
  • Mark Goldberg (Université McGill)