IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Résistance des garde-corps en bois fixés sur des structures neuves et comportement sous charges de garde-corps métalliques fixés sur des structures existantes

Résumé

Les chutes de hauteur restent l’une des principales causes de décès des travailleurs de la construction. Les garde-corps temporaires sont un moyen efficace de protection contre les chutes de hauteur et qui permet de maintenir une productivité élevée. La fixation des garde-corps à la structure d’accueil a une influence sur leur résistance, mais aucune étude n’a été menée à ce jour sur ces structures en bois installées sur des solives ajourées ou murs préfabriqués.

Les chercheurs veulent vérifier la résistance des garde-corps en bois fixés sur des structures neuves, de type solives ajourées et sur un mur préfabriqué, reconstitués en laboratoire. Ces essais permettront aux chercheurs de formuler des recommandations sur la meilleure méthode de fixation des garde-corps aux structures neuves. De plus les chercheurs feront une comparaison du comportement sous charges de garde-corps métalliques installés aux structures existantes.

Les ingénieurs œuvrant dans la conception des garde-corps, les coordonnateurs SST et les travailleurs qui fabriquent et installent ces structures auront des données probantes pour s’assurer que la résistance aux charges respecte les valeurs prescrites par le Code de sécurité pour les travaux de construction. Les travailleurs seront ainsi mieux protégés contre les chutes de hauteur quand ils œuvrent sur des toits ou des charpentes en construction.