IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Robotique collaborative : Retour d’expérience des travailleurs, utilisateurs et intégrateurs au Québec

Résumé

L’arrivée des robots collaboratifs dans l’industrie, depuis 2010, a déclenché un changement au niveau de la sécurisation de ces équipements. Avant, les robots industriels conventionnels devaient être encagés afin que les travailleurs ne puissent pas s’en approcher. Par ailleurs, l’approche d’un travailleur n’était acceptée par les normes internationales que lors des activités d’apprentissage, quand le robot fonctionnait avec une vitesse maximale réduite de 250 millimètres par seconde.

Aujourd’hui, avec les avancées technologiques, l’interaction des robots avec l’humain peut être permise en tout temps. Toutefois, ces changements technologiques ouvrent des brèches en termes de sécurité. De nouveaux risques apparaissent, surtout en mode production : collisions (puisque l’humain peut être en contact avec le robot), troubles musculosquelettiques (même si le robot est conçu pour les éviter, il faut savoir le manipuler correctement pour limiter ou éviter ces troubles), psychosociaux (stress lié aux mouvements du robot et sa cadence de production), etc.

Cette étude vise à évaluer la manière dont les fonctions de sécurité présentes sur les cartes de sécurité (cartes de commande) ou modules de sécurité des robots assurent la protection des opérateurs et à faire un retour d’expérience sur la prise en compte de la sécurité dans les projets d’intégration en robotique collaborative au Québec.

Informations complémentaires

Type : Projet
Numéro : 2014-0046
Statut : Terminé
Année de fin du projet : 2017
Équipe de recherche :