IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

La notion d’appartenance ethnoculturelle dans la recherche et l’intervention en réadaptation: un bilan des connaissances

Sommaire

Au Canada, avec le vieillissement de la main-d’œuvre et le faible taux de natalité, l’État doit faire appel à l’immigration pour éviter une croissance négative de la population et pour combler les besoins de main-d’œuvre de l’industrie. Il est rapporté que les immigrants et les personnes issues des minorités ethnoculturelles présentent une vulnérabilité accrue face aux risques liés à la SST et à l’incapacité prolongée. Cependant, très peu de choses sont connues sur les dynamiques sous-jacentes à ces groupes plus vulnérables, sur l’évolution de leurs conditions de vie, leur état de santé et sur les difficultés auxquelles ils peuvent faire face lorsque survient un épisode d’absence prolongée du travail. L’influence de l’appartenance ethnoculturelle des travailleurs sur le processus de retour au travail ajoute un niveau de complexité aux facteurs qui sont déjà reconnus en réadaptation (déterminants de l’incapacité et du retour au travail), mais elle a été relativement peu étudiée dans le contexte.

Ce bilan des connaissances vise donc à identifier et décrire les thématiques qui émergent des travaux de recherche qui ont exploré les questions relatives à l’influence de l’appartenance culturelle sur le processus de réadaptation et de retour au travail. Une recension des écrits de langues anglaise et/ou française a été réalisée en utilisant une série de mots-clés sur différents moteurs de recherche. Deux blocs ont été créés pour cerner la plus grande étendue possible du problème : un bloc I qui comprend les recensions des écrits sur les travailleurs immigrants et la SST et un bloc II qui comprend des études empiriques, recensions ou essais sur la problématique de l’appartenance ethnoculturelle et de la réadaptation. Différents critères d’inclusion et d’exclusion ont été définis pour circonscrire la sélection des documents. Une grille d’évaluation de la qualité des documents a été utilisée pour juger de la valeur scientifique des documents. Une analyse de contenu des principaux résultats de recherche a été effectuée en s’inspirant de la méthodologie de la théorisation ancrée.

Trente et un documents (articles et rapports) ont été sélectionnés pour réaliser ce bilan des connaissances. Plusieurs thèmes ressortent de l’analyse de contenu. Par rapport au bloc I, l’analyse de ces recensions des écrits révèle sept (7) principaux thèmes qui nous informent sur les difficultés rencontrées par les travailleurs immigrants en matière de SST : accès aux soins et à un régime de compensation, concentration dans des secteurs d’activités à plus haut risque; concentration dans des PME, division du travail sur une base ethnique (ou raciale), harcèlement et discrimination, méconnaissances des lois et des droits des travailleurs et barrières linguistiques et culturelles. Dans le bloc II, trois (3) grands thèmes ressortent et sont, par ordre d’importance : la culture et les représentations de la douleur (perceptions, attitudes, rôle d’autrui dans le processus thérapeutique, valeurs, etc.), les modalités d’intervention dans le contexte du pluralisme ethnoculturel (critique des modèles en place, solutions préconisées) et les facteurs qui entrent dans la composante culturelle (éléments de définition).
Les études recensées portent principalement sur la dimension clinique du processus de réadaptation (relation thérapeute-patient). Le rôle et l’expérience des autres partenaires (système de compensation, employeur, etc.) sont peu étudiés. Des pistes de recherche sont proposées en ce sens.

Informations complémentaires

Collection : Rapports scientifiques
Auteur(s) :
Projet de recherche : 0099-8430
Champ de recherche : Réadaptation au travail
N° de publication : B-080
N° de publication traduite : B-081
Langue : Français
Date de publication : 26 septembre 2012
Format : Texte