IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Estimation des coûts des lésions professionnelles - Une étude de faisabilité dans le secteur minier

Résumé

Cette étude s'inscrit dans la volonté institutionnelle de développer des indicateurs économiques de santé et de sécurité au travail, sur lesquels pourra s'appuyer le choix de priorités de recherche, en complément des indicateurs et autres informations déjà utilisés à l'IRSST.
Ce rapport tente d'apporter un éclairage concernant la faisabilité de développer de tels indicateurs à l'IRSST. Pour ce faire, la présente étude teste, à partir des données disponibles, des méthodes d'estimation des coûts des lésions professionnelles et produit un portrait de ces coûts dans le secteur minier du Québec, pour la période 2005-2007.
De façon générale, cette étude démontre qu'il est possible d'estimer les coûts financiers et humains engendrés par les lésions professionnelles dans un secteur d'activité économique particulier. Par contre, cet exercice a permis d'identifier certaines limites qui pourraient influencer le développement d'indicateurs économiques à l'IRSST.
Les coûts annuels des lésions professionnelles dans les mines sont estimés à environ 130 millions de dollars (2006), soit environ 5 % de la contribution du secteur des mines au PIB québécois. De ce montant, environ 50 millions sont attribués à des coûts financiers et 80 millions à des coûts humains. En raison des limites de la méthodologie utilisée, il s'agit probablement d'une sousestimation des coûts des lésions professionnelles dans les mines.
L'analyse des résultats a également permis de constater que les travailleurs absorbent près de 67 % des coûts totaux, en grande partie en raison des coûts humains. Quant aux employeurs, ils assument près de 64 % des coûts financiers.
Quelques méthodes provenant de la littérature scientifique ont permis l'estimation de certains éléments de coûts. Dans un premier temps, la méthode du capital humain fut utilisée afin d'estimer la productivité perdue. Ensuite, la méthode des indices d'états de santé fut utilisée conjointement avec la méthode de la disposition à payer afin d'estimer en termes monétaires les coûts humains engendrés par les lésions professionnelles.
La limite la plus importante à la réalisation de ce genre d'estimation repose sur la disponibilité des données. Cette disponibilité limitée des données affecte particulièrement l'estimation des coûts des lésions pour les employeurs. Par exemple, plusieurs coûts non assurés par la CSST ont été estimés grâce à des informations obtenues par enquête auprès d'entreprises minières du Québec ou grâce à une étude réalisée dans une entreprise minière.
Cette limite est particulièrement problématique concernant le développement d'indicateurs économiques pour l'ensemble des secteurs d'activité économique du Québec. Afin de développer ce genre d'indicateur, l'IRSST devra se questionner sur la nécessité de procéder à l'estimation la plus complète possible des coûts des lésions professionnelles ou se limiter aux éléments de coûts les plus importants et nécessitant des données facilement disponibles.

Informations complémentaires

Collection : Rapports scientifiques
Catégorie : Rapport de recherche
Projet de recherche : 0099-8570
Champ de recherche : Projets spéciaux
Mis en ligne le : 25 novembre 2011
Format : Texte