IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Évaluation des vibrations et du bruit des équipements miniers

Résumé

Ce projet visait à identifier les différentes sources vibratoires et sonores parmi une gammed'équipements miniers pouvant potentiellement avoir un effet néfaste sur la santé destravailleurs. Dans un premier temps, un questionnaire a été distribué à 12 mines souterraines afinde dresser un inventaire des équipements miniers souterrains. De ce nombre, 8 mines ontrépondu. Un comité technique a ensuite établi une liste de catégories d'équipement à évaluer enutilisant une grille de décision tenant compte de la sévérité des vibrations, du nombre detravailleurs exposés, de la durée moyenne de l'exposition ainsi que des données disponibles dansla littérature.

Par la suite, un système d'acquisition compact, robuste et de faible coût a été développé afin depermettre la réalisation d'une campagne de mesure dans des mines souterraines québécoises. Cesystème est constitué de deux cartes USB NI-9234 de National Instrument, donnant un total de 8canaux, d'une batterie externe Li-ion, d'un mini-ordinateur avec disque dur à mémoire flash pourplus de fiabilité, ainsi que d'une petite valise PelicanTM à l'épreuve de l'eau. Afin de satisfaireles exigences de la norme ISO 8041:2005, un filtre numérique FIR a été ajouté pour corriger legain dans les basses fréquences. L'enregistrement du bruit a été réalisé à l'aide d'un microphonede type 2 relié à un enregistreur numérique.

Un total de 28 équipements miniers répartis dans 8 mines souterraines québécoises a été évalué.Plusieurs de ces équipements ont un niveau vibratoire suffisamment élevé pour poser un risque àlong terme à la santé des travailleurs. Les tâches associées aux niveaux de vibration globale ducorps les plus élevés sont le marinage avec rétrocaveuse (sur rail et sur roues), la conduite decertains véhicules dépourvus de suspension, le forage sur échafaudage d'aluminium etl'opération des chargeuses-navettes. La performance des sièges à suspension des différentséquipements a aussi été évaluée. Plusieurs sièges, notamment ceux du Minecat 100PC et deplusieurs chargeuses-navettes, ont contribué à augmenter significativement l'expositionvibratoire de l'opérateur. L'exposition au bruit des opérateurs des différents équipements a aussiété documentée. Les équipements pneumatiques, tels que les rétrocaveuses et les foreusespneumatiques, ont présenté les niveaux de bruit les plus élevés.

Finalement, sept recommandations spécifiques visant à réduire l'exposition des travailleursminiers au bruit et aux vibrations, basées sur les résultats obtenus et les observations effectuéeslors de la campagne de mesure, ont été formulées.

Informations complémentaires

Collection : Rapports scientifiques
Catégorie : Rapport
Auteur(s) :
Projet de recherche : 0099-7060
N° de publication : R-682
Langue : Français
Mis en ligne le : 17 février 2011
Format : Texte