IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Mixie : Les mélanges de substances en milieu de travail : utilitaire pour l'évaluation du risque chimique (Calcul du RM)

L'exposition aux mélanges de substances chimiques en milieu de travail soulève de nombreuses questions. Les recommandations du RSST (1), d’autres législations (2, 3, 4) ou organismes, tels l’INRS et l’ACGIH® (5, 6), proposent que l'on tienne compte de la présence de l’ensemble des substances ayant un ou des effets similaires sur les mêmes organes ou systèmes du corps humain. Il est alors recommandé d'additionner les expositions plutôt que de les considérer individuellement... à moins qu'il en soit établi autrement. Dans ce cas, il faut alors tenir compte des interactions (infra ou supra additivité...) possibles entre les substances d’un mélange.

L'utilitaire miXie intègre les résultats d'un projet de recherche sur les interactions toxicologiques initialement réalisé au début des années 2000 par des chercheurs de l’Université de Montréal en collaboration avec des scientifiques de l’IRSST. Une mise à jour de miXie a été réalisée est maintenant rendue disponible en 2014.

Mises en garde

Cet utilitaire est une aide à la décision mise à la disposition des professionnels de la santé au travail. Il permet de les informer du potentiel d'additivité ou d'interaction entre des substances chimiques d'un mélange retrouvé en milieu de travail. Il ne peut se substituer au jugement éclairé d'un professionnel de la santé au travail.

IMPORTANT : Application du Règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST) au Québec

Contrairement à l'utilitaire pour l'ajustement des VEMPs (valeurs d'exposition moyenne pondérée) en fonction des horaires de travail non conventionnels, l'utilitaire Interactions toxicologiques n'est pas obligatoire pour l'application du RSST.

La partie 3 de l'annexe 1 du RSST mentionne que « Lorsque 2 ou plusieurs substances … sont présentes au poste de travail, et qu'elles ont des effets similaires sur les mêmes organes du corps humain, les effets de ces substances sont considérés comme additifs, à moins qu'il en soit établi autrement.» Ainsi, la somme des fractions du mélange, appelée « Rm » doit être calculée à partir des expositions individuelles des substances et de leur VEMP (Valeur d’exposition moyenne pondérée) ou VEMA (valeur d’exposition moyenne ajustée) respective.

Cette disposition  règlementaire s'applique seulement aux VEMP et VEMA  et non aux valeurs d'exposition de courte durée (VECD) et aux valeurs plafond (VP).

Références

  1. Règlement sur la santé et la sécurité du travail. S-2.1, r.13.  Éditeur officiel du Québec (à jour le 1er juillet 2014). Lien Internet
  2. Regulations (Standards - 29 CFR) - Table of Contents https://www.osha.gov/pls/oshaweb/owadisp.show_document?p_table=Standards&p_id=9991
  3. EH40/2005 Workplace exposure limits, HSE,  http://www.hse.gov.uk/pubns/priced/eh40.pdf
  4. Guidance on the Interpretation of Workplace Exposure Standards for Airborne Contaminants. Safe Work Australia, http://www.safeworkaustralia.gov.au/sites/SWA/about/Publications/Documents/680/Guidance_Interpretation_Workplace_Exposure_Standards_Airborne_Contaminants%20.pdf
  5. Bruno Courtois et Stéphane Gadou, Valeurs limites d'exposition professionnelle aux agents chimiques en France, ED 984, Aide-mémoire technique, INRS, Juillet 2012, http://www.inrs.fr/accueil/produits/mediatheque/doc/publications.html?refINRS=ED%20984
  6. American Conference of Governmental Industrial Hygienists (ACGIH®). 2014 TLVs® and BEIs®. ACGIH®, Cincinnati, Ohio, 254 p. https://www.acgih.org/TLV

Informations complémentaires

Catégorie : Utilitaire
Auteurs :
  • Daniel Drolet
  • François Lemay
Projet de recherche : 0099-0730, 0099-8930
N° de publication : UT-0001
Version : v. 2014
Langue : Français, anglais
Mis en ligne le : 01 janvier 2005
Format : Application / Site Web