24 avril 2014 Colloque REM Les solutions on les partage! 
Réservez votre place dès maintenant!

Le dernier numéro du bulletin du Réseau d'échanges sur la manutention 

Nouvel outil: Aide à la planification pour une manutention manuelle sécuritaire

Mise à jour du site : Février 2014

 

Modèles d’analyse

Une démarche rationnelle s’impose pour modifier un environnement de travail à l’origine de lésions. L’utilisation d’un modèle permet de structurer cette démarche et d’arriver à des résultats concrets. Un modèle est la représentation d’un phénomène complexe de manière à réduire sa complexité pour mieux comprendre, prédire et expliquer ce phénomène. Ainsi, on se sert de modèles pour expliquer les causes possibles des maux de dos. Ces modèles peuvent alors servir à l’action des intervenants. Il en existe de nombreux types et nous avons choisi de présenter ceux qui mettent principalement l’accent sur une cause mécanique des maux de dos. Comme il n’existe pas qu'une seule cause, il existe de nombreux autres modèles qui privilégient d’autres causes possibles. Il faut comprendre que ces modèles sont régulièrement modifiés pour tenir compte de nouvelles théories.

Connaissant les facteurs de risque inhérents à un poste, choisissez un modèle et déterminez les critères de changement à appliquer à votre situation. Validez ces critères sur le terrain afin de raffiner votre solution et de mieux l’adapter à votre problème.

Modèle du National Research Council (NRC), 2001

Les causes des lésions au dos ne sont pas bien identifiées, mais d’après le National Research Council (2001), il existe une relation claire entre les lésions au dos et la charge mécanique imposée lors de travaux de manutention. Le défi consiste donc à modifier les conditions de travail de manière à ne pas dépasser les capacités du travailleur et ainsi faciliter son adaptation. Dans cette optique, le modèle de réduction des troubles musculosquelettiques du NRC met en relation deux entités : le milieu de travail et l’individu.

Modèle conceptuel des rôles possibles et des influences
que divers facteurs peuvent jouer dans le développement des lésions au dos

tableau

Modèle du National Research Council, 2001

 

Le milieu de travail comprend trois composantes interdépendantes :

  • les charges externes,
  • l’organisation du travail,
  • le contexte social.

Par exemple, les horaires, les pauses et le rythme de travail, qui sont déterminés par l’organisation du travail, ont un effet sur les charges externes. De la même manière, le stress au travail, la monotonie, l’insatisfaction et les émotions peuvent entraîner une surcharge à la fois psychologique et physiologique. Tous ces éléments de la première entité peuvent provoquer des réactions positives ou négatives sur la seconde entité, la personne.

Pour sa part, l’individu doit composer avec la capacité de ses tissus, c’est-à-dire avec quoi il est constitué,  et s’adapter à des charges internes ainsi qu’à des chargements biomécaniques. Plusieurs variables individuelles entrent alors en jeu dans la résistance des tissus (âge, sexe, force, endurance, prédispositions génétiques). Dans le cas où les charges excèdent les capacités d’un individu, il y aura rupture ou fatigue des tissus, ce qui résultera en douleur et inconfort, et ultimement en incapacité.

Pour en savoir plus sur le modèle du NRC, 2001 (en anglais)

Haut de la page

Modèle de Dempsey, 1998

Le modèle de Dempsey (1998) vise à établir un équilibre entre les exigences du travail et la capacité du travailleur, afin que la productivité ne se fasse pas au détriment de la santé du travailleur. Il propose un système en vertu duquel le ratio « exigences du travail / capacité du travailleur » a un effet sur le résultat final, soit la production, la qualité du produit, la performance, mais aussi la fatigue, l’inconfort et les blessures.

Voici des variables d'importance dans l'équilibre
entre les exigences du travail et la capacité du travailleur

tableau

Modèle de Dempsey, 1998

 

Les entités du modèle de Dempsey énumérées ci-dessous sont semblables à celles du modèle NRC de 2001 et sont chacune subdivisées en quatre :

Les exigences du travail           

  • Caractéristiques du matériel
  • Caractéristiques de la tâche
  • Organisation du travail
  • Caractéristiques environnementales

La capacité du travailleur

  • Caractéristiques personnelles
  • Capacité physiologique
  • Capacité psychologique
  • Capacité biomécanique

Le défi de ce modèle consiste à déterminer ce qui est admissible en tant qu’exigence du travail et à définir des limites acceptables.

Pour en savoir plus sur le modèle de Dempsey, 1998 (en anglais)

Haut de la page

Cliquez ici pour en savoir plus sur le Réseau d'échanges sur la manutention.À propos de ce site | FAQ | Liens utiles | Glossaire | Carte du site