IRSST - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Échantillonneur IOM IRSST 907

Les cassettes IRSST 907 sont des échantillonneurs IOM contenant une cassette prépesée en acier inoxydable servant au prélèvement de la fraction inhalable des poussières aéroportées. Le laboratoire a commencé à offrir, en 2010, le service analytique pour les poussières de fraction inhalable. Cette nouvelle méthode d’analyse venait ainsi bonifier l’offre de service du laboratoire de façon à mieux outiller sa clientèle dans leur intervention d’hygiène de travail. En effet, bien qu’aucune valeur d’exposition admissible ne soit exprimée en fraction inhalable au Québec, d’autres organismes, dont l’ACGIH, ont publié des valeurs de référence exprimées en fraction inhalable susceptibles d’être utilisées dans un contexte de prévention.

Les cassettes 907 consistent en du matériel d’échantillonnage réutilisable composé de plusieurs pièces de conception de haute précision. Ce type de matériel d’échantillonnage est donc beaucoup plus onéreux que les cassettes de polystyrène jetables et cela suggère le maintien d’un inventaire beaucoup plus succinct. De plus, les échantillonneurs et cassettes IOM, une fois analysés, doivent être lavés selon une procédure rigoureuse afin d’assurer une analyse optimale lorsqu'il sera réutilisé par un autre intervenant en hygiène du travail. Rappelons qu'une mesure de poussières peut être aussi basse que quelques dizaines de microgrammes. Pour ces raisons, dès la mise en service de cette nouvelle analyse en 2010, les quantités pouvant être fournies à un demandeur à la fois ont été limitées à une quantité allant de 10 à 15 cassettes 907 et le demandeur devait confirmer avec l’IRSST la démarche pertinente d’hygiène du travail nécessitant le prélèvement de la fraction inhalable des poussières.

C’est avec intérêt que nous avons constaté une progression considérable dans l’utilisation des cassettes 907 au cours des deux dernières années. L’IRSST s’est adapté à la situation en procédant à l’acquisition de deux cents échantillonneurs IOM supplémentaires, doublant ainsi son inventaire initial. Au même moment, l’IRSST a communiqué au Réseau de santé publique en santé au travail certaines mesures mises de l’avant pour encadrer de façon plus optimale l’utilisation des cassettes 907 par ses partenaires. Ces mesures avaient comme objectif de favoriser l’utilisation de ces cassettes par le plus grand nombre d’intervenant possibles tout en tenant compte des limitations décrites au paragraphe précédent.

Voici divers éléments qui se dégageaient de ces mesures :

  • Le nombre limité de cassettes 907 livrables à un intervenant se limitait toujours à une quantité allant de 10 à 15.
  • Seul le nombre de cassettes requis pour une campagne d’échantillonnage ponctuelle peut être commandé (limite de 10 à 15 s’applique toujours).
  • Les cassettes sont censées être utilisées dans les jours suivant leur réception. Toutes les cassettes livrées, même celles non-utilisées, doivent être retournées au laboratoire dès la campagne terminée.
  • Afin de maximiser l’utilisation des cassettes livrées, une cassette d’étalonnage est incluse en plus des cassettes 907 demandées.

L’utilisation immédiate – lire dans les deux semaines suivant la réception – des cassettes livrées permettent un roulement optimal des étapes subséquentes requises par ce type de matériel :

  1. Livraison des échantillons à l’IRSST
  2. Traitements des échantillons au laboratoire
  3. Analyse des échantillons
  4. Entreposage des échantillons une fois le rapport d’analyse complété
  5. Nettoyage des cassettes
  6. Étiquetage des cassettes
  7. Montage des filtres dans les cassettes
  8. Prépesée des cassettes
  9. Livraison des cassettes à l’intervenant

La non utilisation des cassettes dans un délai raisonnable, c’est-à-dire lorsqu’il y a stockage de cassettes 907 au même titre que tout autre type de cassettes jetables, résulte en une baisse drastique de l’inventaire disponible pour d’autres intervenants. Cela qui mène souvent à l’impossibilité d’obtenir des cassettes 907 pendant quelques semaines.

Après révision de l’état de la situation des cassettes livrées et non-retournées pour analyse, il appert qu’une centaine de cassettes 907 sont en actuellement circulation depuis plus de 3 mois. De ce nombre, certaines cassettes ont même été livrées depuis plus de 10 mois.

En résumé, la Direction des laboratoires de l’IRSST :

  • encourage l’utilisation des cassettes 907;
  • est préoccupée quant à sa capacité de fournir les cassettes 907 pour les interventions de ses partenaires;
  • a mis en place des moyens qui, jusqu’à preuve du contraire, devraient faire en sorte que les cassettes 907 soient disponibles lorsque requises;
  • constate que des cassettes 907 sont entreposées par des intervenants, ce qui nuit grandement à leur disponibilité pour l’ensemble des autres intervenants.

Nous vous demandons de retourner à l’IRSST les cassettes 907 en votre possession à moins qu’il soit prévu de les utiliser d’ici deux semaines.

Il est à noter que le contenu de cet infoLabo s’applique également aux cassettes 928 (IOM pour métaux en fraction inhalable) et cassettes 938 (IOM pour subtilisines).

Jacques Lesage, directeur
Direction des laboratoires
IRSST

Recevez l'InfoLABO dans votre courriel

Recevez les communications de la Direction des laboratoires directement dans votre courriel.

Je m'inscris