logo_print

Press release   


           

Qu’est-ce qu’un bon guide? 

Montréal, le 5 juin 2012 – Un bilan de connaissances de l'Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) dégage des points de repère pouvant être utiles à ceux qui veulent élaborer, évaluer et implanter un guide de pratique basé sur des données probantes. Considérés comme des outils importants de transfert de connaissances, les guides en SST ont fait l'objet de peu de recherches. De façon générale, les chercheurs ont toutefois mis en évidence des critiques à propos des guides, notamment qu'ils ne prennent pas suffisamment en compte l'ensemble des éléments. De plus, il n'y a pas de données démontrant clairement que les règles d'élaboration ou les outils d'évaluation suggérés permettent de développer ou d'identifier les guides de meilleure qualité.

Les utilisateurs
Les études menées auprès d'utilisateurs montrent que ceux-ci n'appliquent pas les recommandations des guides autant que les auteurs le souhaiteraient. Pourtant, les utilisateurs adhèrent et connaissent ces outils, mais les conditions d'application, les contextes et les efforts à investir pour l'implantation font obstacles. « On constate que ceux qui élaborent des guides mettent davantage l'accent sur le contenu et ont moins de considération pour le contenant. Mais en général, ce qui favorise l'utilisation des guides de pratique, c'est de voir un collègue l'appliquer ou d'en constater les bénéfices. Il faut également que les conditions d'implantation soient adéquates (ressources humaines et matérielles, soutien, formation) et que l'effort à consentir pour les appliquer ne soit pas démesuré par rapport aux avantages que la personne en retire », explique la chercheuse Monique Lortie, auteure principale de l'étude.

Meilleure intégration
Pour faire en sorte qu'un pourcentage plus élevé d'utilisateurs appliquent le contenu des guides, les chercheurs sont d'avis qu'une meilleure intégration des phases d'élaboration et d'implantation de ce type d'outils est une voie prometteuse. En conclusion, le développement demeure une clé importante, mais le cœur de ce processus devrait inclure aussi des personnes porteuses d'un savoir pertinent sur les utilisateurs en matière d'implantation.

Le bilan de connaissances sur les guides de pratique en santé peut être consulté gratuitement http://www.irsst.qc.ca/

- 30 –

Source
Jacques Millette
Responsable des affaires publiques
IRSST

Pour information
Monique Lortie
UQÀM
514 987-3000, poste 8473

 
© IRSST 2010 - Contact - Terms and conditions