logo_print

Publication de l'IRSST

Ethylene Oxide in Hospitals in Québec

(L’oxyde d’éthylène dans les établissements de santé au Québec)

Deadman, Jan Éric; Martel, Jean-Guy; Julien, Renée; Gallant, Claude; Lajoie, Alain; Savoie, Jean Yves
Studies and Research Projects / Report  S-001, Montréal, IRSST, 1985, 55 pages.

Version française disponible : E-009

Projet: Évaluation de l'exposition à l'oxyde d'éthylène en milieu hospitalier

Champ: Prévention des risques chimiques et biologique

Résumé

Selon des recherches récentes, l’oxyde d’éthylène, utilisé comme stérilisant en milieu hospitalier, pourrait être cancérigène. Le Conseil canadien de la sécurité recommande de ne pas dépasser une concentration de 5 ppm. La recherche a pour but d’inventorier les sources d’exposition en milieu hospitalier, pour évaluer l’ampleur de l’exposition potentielle et vérifier l’efficacité des moyens de contrôle disponibles. Sur 140 établissements de santé ayant répondu à un questionnaire, 85 utilisaient l’oxyde d’éthylène. Une étude comparative a été effectuée dans 14 de ces centres afin d’y détecter les sources d’émission de l’oxyde d’éthylène. L’étude a permis d’identifier les étapes précises du processus de stérilisation au cours desquelles les travailleurs peuvent être exposés, ainsi que les conditions dans lesquelles peuvent se produire des fuites.

Les expositions les plus importantes surviennent généralement lors du déchargement du stérilisateur ou lors du transfert du matériel fraîchement stérilisé. Les concentrations maximales mesurées peuvent dépasser 75 ppm. Le groupe de travail de l’IRSST et de l’Association pour la santé et la sécurité du travail du secteur des affaires sociales a émis des recommandations portant sur les procédés, les installations et les habitudes de travail. Le rapport de recherche est utilisé par l’Association sectorielle comme guide de prévention dans le milieu hospitalier.



© IRSST 2010 - Contact - Conditions d'utilisation