logo_print

Publication de l'IRSST

Évaluation interlaboratoire de gants destinés à réduire l'exposition aux vibrations main-bras

Boileau, Paul-Émile; Boutin, Jérôme
Études et recherches / Rapport  R-340, Montréal, IRSST, 2003, 36 pages.

Projet: Évaluation interlaboratoires de gants destinés à réduire l'exposition aux vibrations main-bras

Champ: Prévention des risques mécaniques et physiques

Résumé

Les effets pathologiques résultant de l'utilisation d'outils manuels vibrants, tels que les marteaux-piqueurs, les meuleuses et les perceuses, ont été décrits par de nombreux auteurs. Ils regroupent des problèmes d'ordre vasculaire, neurologique et musculo-squelettique. Les gants dits " antivibratiles ", composés de matériaux résilients comme le caoutchouc, le néoprène ou le polyuréthane, constituent un des moyens possibles pour réduire l'exposition des travailleurs aux vibrations main-bras. Or, la publication en 1996 de la norme internationale ISO 10819 définissant une méthode d'évaluation de tels gants en laboratoire a fait ressortir des problèmes de reproductibilité des mesures. En 1998, le Health and Safety Laboratory (HSL) d'Angleterre lançait un programme d'évaluation interlaboratoires pour déterminer l'origine de ces variations et modifier la norme, s'il y a lieu. Parallèlement, l'IRSST a mis en place sa propre série d'essais.
C'est dans ce contexte que quatre types de gants antivibratiles ont été évalués dans trois laboratoires différents en appliquant la méthode prescrite par la norme ISO 10819. Le rapport rend compte des résultats de ces évaluations et les compare avec ceux qui ont été obtenus par l'étude anglaise de 1998.



© IRSST 2010 - Contact - Conditions d'utilisation