logo_print

Liens utiles


Centres de recherche

 
  • Agricultural Ergonomics Research Center at UC Davis ( AERC )
  • Développe et analyse les outils de travail utilisés dans le domaine de l’agriculture afin de prévenir les troubles musculo-squelettiques. Présente certains projets de recherche en cours, tels que ceux concernant les viticulteurs, ainsi que différentes publications récentes sur l’ergonomie.

  • Allemagne. Federal Institute for Risk Assessment ( BFR)
  • Prépare des rapports d’experts sur des questions touchant à la sécurité alimentaire ainsi qu’à la protection de la santé des consommateurs. Évalue et classifie les substances actives biocides en fonction de leur relation avec la santé et consacre un volet aux produits chimiques. Contient des documents sur les cosmétiques et s’intéresse aux aliments diététiques, aux additifs alimentaires, à la sécurité des aliments, aux aliments génétiquement modifiés, à la nutrition des nourrissons, etc. Donne une définition des pesticides et détaille les activités du ZEBET, un centre dont le mandat est de documenter et d’évaluer des alternatives possibles aux expériences sur les animaux.

  • Allemagne. Institut für Arbeitsschutz der Deutschen Gesetzlichen Unfallversicherung (IFA)
  • Soutient les établissements qui fournissent une assurance légale en cas d’accident et qui oeuvrent à la prévention. Résout des problèmes techniques et scientifiques relatifs à la santé et à la sécurité au travail en se consacrant aux activités suivantes :

    • Recherche, développement et enquêtes
    • Tests de produits et d’échantillons
    • Mesure des espaces de travail
    • Efforts de normalisation
    • Diffusion de l’information technique et de l’expertise
  • Australie. National Research Centre for Environmental Toxicology (EnTox)
  • Étudie les effets de l’exposition chez les humains et autres organismes vivants à des contaminants environnementaux. S’intéresse principalement aux métaux et métalloïdes, aux toxines naturelles et aux polluants anthropogènes. Énumère la liste des étudiants et leurs travaux de recherche en cours.

  • Axe de recherche en santé respiratoire de l'Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal
  • BC Environmental and Occupational Health Research Network ( BCEOHRN )
  • Behavioral Toxicology Society ( BTS )
  • Encourage la recherche scientifique portant sur les effets des agents toxiques sur le comportement et le système nerveux. Éveille l’intérêt des scientifiques engagés dans des domaines tels que la pharmacologie, les neurosciences ou les sciences du comportement pour la toxicologie comportementale. Relate l’historique de l’organisation et fournit les renseignements nécessaires à l’adhésion de nouveaux membres. Énumère les membres du comité directeur et réunit les programmes suivis lors des anciennes conférences annuelles.

  • Belgique. Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale. Direction générale Humanisation du travail
  • Stimule les recherches orientées sur la pratique de manière à améliorer le bien-être des travailleurs. Offre une grande variété de produits et services aux entreprises, tels qu’une banque de données sur la charge psychosociale de travail et le stress professionnel ou encore, un groupe de travail pour les conseillers en prévention spécialisés en psychosociologie. Propose des formations complémentaires sur la prévention spécialisée en sécurité, la médecine du travail et l’ergonomie, etc. Aborde les sujets de recherche suivants :

    • Vécu du travail
    • Gestion du stress dans l’entreprise
    • Harcèlement moral
    • Déplacement domicile-lieu de travail
    • Ergonomie
    • Etc.
  • Bremen Institute of Industrial Technology and Applied Work Science ( BIBA )
  • Contient une base de données des projets de recherche mis sur pied dans le secteur de l’ingénierie. Études effectuées dans cinq principaux domaines :

    • Information appliquée et technologie des communications pour la production
    • Science appliquée du travail, gestion industrielle, organisation et développement personnel
    • Métrologie, automatisation et science de la qualité
    • Développement de produits, planification des procédures et ingénierie assistée par ordinateur
    • Production intelligente et systèmes logistiques
  • Cefic Long-Range Research Initiative ( LRI )
  • Center for Research on Occupational and Environmental Toxicology ( CROET )
  • Effectue la promotion de la santé et prévient la maladie ainsi que l’invalidité chez les travailleurs de l’Orégon et leurs familles. Indique les principaux secteurs dans lesquels le Centre effectue ses recherches :

    • Facteurs qui influencent la performance au travail
    • Préjudices et réparations des dommages sur le système nerveux et les muscles
    • Expositions professionnelles/environnementales et leurs conséquences
    • Atteintes à l’ADN, modifications génétiques et maladie

    Offre certaines ressources au public, telles qu’un centre d’information sur la toxicologie, un service d’information sur les risques chimiques, des séminaires sur différents sujets, etc.

  • Centre de recherche industrielle du Québec ( CRIQ )
  • Précise les implications du centre dans le milieu des affaires et ses trois principaux secteurs de recherche et de développement :

    • Développement d’équipements industriels
    • Technologies de l’environnement
    • Automatisation et robotique

    Donne également un aperçu des services aux entreprises, tels que les laboratoires d’essais et de qualification, l’information industrielle et technologique et le Bureau de normalisation du Québec.

  • Centre de recherche Travail & Technologies de la FTU de la Fondation Travail-Université ( FTU ), à Namur
  • Centre de santé publique de Québec ( CSPQ )
  • Décrit les mesures d’urgence selon la Loi sur les services de santé et les services sociaux. Mentionne les activités de communication et les services offerts par le centre de documentation. Recense les avis de santé publique et les communiqués de presse. Donne un aperçu du mandat et des buts auxquels se rattachent les interventions du centre ainsi que de ses domaines d'activités :

    • Adaptation familiale et sociale / Santé dentaire
    • Connaissance et surveillance
    • Habitudes de vie / Maladies chroniques
    • Maladies infectieuses
    • Organisation des services et évaluation
    • Pauvreté, développement social et des communautés
    • Santé au travail
    • Santé et environnement
    • Sécurité dans les milieux de vie
  • Centre de sociologie des organisations ( CSO )
  • Centre d'étude de l'emploi ( CEE )
  • Centre d'étude des interactions biologiques entre la santé et l'environnement ( CINBIOSE )
  • Présente un plan d’action pour l'amélioration de la santé des femmes en milieu de travail ainsi qu’une description de la formation offerte aux étudiants des cycles supérieurs. Décrit brièvement les projets de coopération internationale auxquels prend part le centre et ses principaux secteurs de recherche, incluant la santé des travailleuses, la neurotoxicologie humaine, l’ergonomie ainsi que l’appropriation des sources de vie et les mutations du vivant.

  • Centre d'étude sur les niveaux de vie
  • Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale ( CIRRIS )
  • Centre international de recherche sur le cancer ( CIRC )
  • Coordonne et met en œuvre la recherche sur le cancer et encourage la diffusion de l’information par différentes actions :

    • Remet des bourses aux jeunes qui effectuent des recherches scientifiques sur le cancer
    • Planifie des séminaires et des conférences tous les mois sur différents aspects de la maladie
    • Offre des séances de formation aux chercheurs partout dans le monde

    Donne accès à quelques bases de données sur le cancer et aux derniers communiqués publiés sur le sujet. Précise les secteurs dans lesquels oeuvrent particulièrement les chercheurs.

  • Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations ( CIRANO )
  • Présente la programmation de recherche par thèmes pour l’année en cours : risque, politiques publiques ainsi que entreprises et marchés. Propose un calendrier des activités, une base de données des publications scientifiques du centre et la liste des membres de chacun des groupes qui composent sa communauté. Décrit les possibilités de bourses qui peuvent être décernées aux étudiants et la documentation disponible sous forme de publications et de rapports.

  • Centre technique national d'études et de recherches sur les handicaps et les inadaptations ( CTNERHI )
  • Centre Toxen (UQÀM)
  • Donne le profil de chacun des membres du groupe de chercheurs universitaires, qui ont pour objectif de comprendre les mécanismes d'action des contaminants et de certains facteurs physiques de l'environnement ainsi que leurs effets sur les systèmes biologiques. Établit des liens vers le colloque et les conférences en cours et suggère une bibliographie d’une centaine d’articles publiés par les membres dans des revues ayant un comité de lecture. Aborde les trois principaux axes de recherche du centre :

    • Domaines de recherche (toxicologie moléculaire, cellulaire et biochimique / toxicologie et physiologie / écotoxicologie)
    • Organismes
    • Substances toxiques
  • Chaire FCRSS/IRSC sur le transfert de connaissances et l'innovation
  • Conferencia Interamericano de Seguridad Social ( Inter-American Conference on Social Security )
  • Conseil national de recherches Canada ( CNRC )
  • Explique les services offerts pour appuyer divers secteurs de recherche, comme la biotechnologie, les technologies de l'information et des communications, les étalons de mesure, les sciences moléculaires, l'aérospatiale, la fabrication, la construction, le génie océanique et bien d'autres. Donne une liste des instituts, programmes et centres de technologie existants à travers le Canada et suggère un Babillard techno-science comme outil pédagogique tant pour les étudiants que leurs enseignants.

  • Conservatoire national des arts et des métiers ( CNAM )
  • Donne un aperçu des formations disponibles par domaine ou encore, par objectif personnel. Présente les modalités d’inscription pour la formation à distance, situe l’établissement sur la scène internationale et spécifie ses quatre principaux pôles de recherche :

    • Sciences et techniques industrielles
    • Économie et gestion
    • Sciences et technologies de l'information et de la communication
    • Travail et société
  • Cornell University. Department of Crop & Soil Sciences. Cornell Waste Management Institute
  • Encourage la recherche, la formation et les programmes d’assistance technique portant sur tous les aspects de la gestion des déchets solides. Évalue les répercussions de l’épandage des boues d’épuration, du fumier et des fertilisants en agriculture. Fournit quelques ressources sur le compostage et consacre un volet au recyclage. Contient une section avec des ressources à l’intention des jeunes.

  • Danemark. National Research Centre for the Working Environment
  • Présente ses recherches sous une trentaine de sujets, incluant la pollution de l'air, le cancer, les allergies et l'hypersensibilité, les micro-organismes, les troubles musculo-squelettiques, etc. Donne un aperçu des questionnaires utilisés pour effectuer certaines recherches et fournit des données sur certains environnements de travail au Danemark. Consacre une section au calendrier des événements à venir et une autre aux publications de l'Institut (en danois).

  • Danish Ministry of Science, Technology and Innovation - Risø National Laboratory
  • Contribue au développement de méthodes environnementales acceptables pour l’agriculture et la production industrielle. Renforce l’expertise sur les problèmes nucléaires et offre un service de consultation aux autorités gouvernementales dans ce domaine. Développe des sections particulières pour chacun des départements de recherche :

    • Polymère
    • Matériaux
    • Radiation
    • Capteurs optiques et physiques des plasmas
    • Plantes
    • Analyse des systèmes
    • Énergie éolienne

    Collabore avec d’autres universités européennes dans le but d’accueillir des étudiants danois ou étrangers ayant reçu une bourse pour leur doctorat ou leur postdoctorat.

  • École de technologie supérieure ( ETS ). Chaire de recherche en matériaux et équipements de protection utilisés en santé et sécurité du travail
  • Désigne les deux principaux axes de recherche de la chaire, soit la résistance des vêtements de protection – notamment contre les incendies – et les problèmes de vieillissement des équipements de protection contre les chutes en hauteur. Présente les professeurs-chercheurs membres de l’équipe ainsi que les différents collaborateurs à la recherche. Énumère toutes les installations et les équipements utilisés.

  • École de technologie supérieure. Équipe de recherche en sécurité du travail ( ÉREST )
  • Détaille les objectifs de recherche des professeurs des départements de génie mécanique et de génie électrique, mentionne quelques-unes de leurs réalisations et spécifie leurs principaux domaines d’expertise :

    • Sécurité industrielle
    • Ergonomie appliquée
    • Acoustique et vibration
  • Environmental Health Research Foundation ( EHRF )
  • Ergonomics and Safety Research Institute ( ESRI )
  • Répartit ses activités dans trois centres dont le mandat est de faire des recherches appliquées, de l’enseignement et de la formation :

    • Centre de design orienté vers les utilisateurs (conception de produits et de systèmes répondant à des critères d’efficacité, de sécurité et de convivialité)
    • Centre de technologies pour l’ergonomie du transport (élaboration de moyens de transports qui mettent la priorité sur la sécurité, le confort, la commodité, etc.)
    • Centre de recherche sur la sécurité des véhicules (étude des accidents et des blessures survenus en Europe dans le but de rendre la route et les véhicules plus sécuritaires)
  • États-Unis. California Workers' Compensation Institute
  • Améliore le système d’indemnisation des travailleurs grâce à la recherche, l’éducation, l’information et la représentation. Compte parmi ses membres des assureurs contre les accidents du travail ainsi que des employeurs auto-assurés. Fournit des rapports à remplir sur les maladies ou les accidents reliés au travail pour les employeurs et des formulaires de réclamation pour les employés. Donne quelques recommandations accompagnées du formulaire approprié aux médecins effectuant le premier traitement d’une demande. Contient quelques exemples d’applications pratiques menées par l’ICIS (Industry Claims Information System).

  • European Centre for Ecotoxicology and Toxicology of Chemicals ( ECETOC )
  • Définit les principales activités du centre et l’orientation de ses recherches sur les substances chimiques, telles que l’évaluation des risques et les effets sur la santé et l’environnement. Présente les rapports annuels et un bon de commande pour différentes publications. Propose une liste des membres corporatifs de l’association.

  • European Commission - Joint Research Centre
  • Détaille le plan de travail pluriannuel qui soutient le Sixth Framework Programme dans les quatre domaines suivants :

    • Alimentation, substances chimiques et santé
    • Environnement et préservation
    • Activités nucléaires
    • Prévisions technologiques, matériel de référence et de normalisation, sécurité publique et détection des fraudes

    Présente les sept institutions scientifiques établies en Europe dont le but est de diffuser le savoir-faire technique des chercheurs et d’encourager, par le fait même, l’élargissement de l’Union européenne.

  • Federal Institute for Occupational Safety and Health ( FIOSH / BAUA )
  • Donne une description des projets de recherche antérieurs et futurs ainsi que des rapports contenant un bref résumé de tous les projets qui sont menés annuellement. Une base de données est également présentée, tout comme les résultats de certaines recherches. Propose des solutions, notamment pour améliorer les conditions de travail dans le secteur des pêches et une liste de substances chimiques recommandables sur le marché.

  • Finnish Institute of Occupational Health ( FIOH )
  • Contient une section thématique présentant des aspects particuliers de la santé et sécurité au travail (par exemple : le vieillissement et le travail, la sécurité reliée aux substances chimiques, l’ergonomie, etc.) Permet de chercher un projet de recherche par discipline ou par département. Comprend une rubrique d’information incluant, entre autres, les derniers communiqués de presse, le bulletin de l’Institut (en finlandais) et des renseignements sur divers congrès internationaux.

  • France. Conservatoire national des arts et métiers ( CNAM ). Psychanalyse, santé, travail
  • France. Conservatoire national des arts et métiers ( CNAM ). Centre de recherche sur la formation
  • France. Conservatoire national des arts et métiers ( CNAM ). Travail et société. Chaire d'ergonomie et neurosciences du travail. Laboratoire d'ergonomie
  • France. Conservatoire national des arts et métiers ( CNAM ). Travail et société. Institut National d'Etude du Travail et d'Orientation Professionnelle ( INETOP )
  • France. Conservatoire national des arts et métiers ( CNAM ). Travail et société. Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique ( LISE )
  • France. École des hautes études en santé publique ( EHESP )
  • France. Institut fédératif de recherche sur le handicap ( IFR ) . Réseau fédératif sur la recherche sur le handicap
  • France. Institut National de Recherche sur les Transports et leur Sécurité ( INRETS )
  • Fraunhofer-Institute for Industrial Engineering
  • Développe et adapte des systèmes technologiques qui répondent aux besoins de productivité des entreprises. Énumère les principaux champs de compétence de l’Institut, soit le commerce électronique, l’interaction entre l’humain et l’ordinateur, la gestion des ressources humaines, le transfert des connaissances, l’accroissement de la productivité, etc. Projets de recherche menés en collaboration avec des petites et des moyennes entreprises afin de fournir aux employés les ressources nécessaires pour organiser leur travail en intégrant les nouvelles technologies.

  • Grèce. Hellenic Institute for Occupational health and Safety ( ELINYAE )
  • Groupe d'étude sur le risque d'exposition des soignants aux agents infectieux ( GERES )
  • Health and Environmental Sciences Institute ( HESI )
  • Institut de la santé publique et des populations ( ISPP )
  • Institut de réadaptation de Montréal
  • Explique le programme des aides technologiques, dont le but est d’optimiser l’intégration sociale des personnes ayant une déficience physique et de regrouper les services d’experts dans la création d’outils, principalement des orthèses et des prothèses, pour pallier certains handicaps. Mentionne les trois grands axes des activités de recherche :

    • Fonctions sensorimotrices et adaptation à l’environnement
    • Fonctions sensorielles et psychologiques et habitudes de vie
    • Soins, services et programmes en adaptation-réadaptation
  • Institut de recherche sur le travail et la santé
  • S’intéresse à la réduction du nombre de blessures, de maladies et de cas d’invalidité dans les milieux de travail en Ontario. Recherches abordant des aspects tels que le retour au travail, l’organisation des tâches, les effets de l’assurance et d’une réglementation sur le comportement des employés, etc. Définit de quelle manière le transfert des connaissances est effectué par l’Institut et les principes qui le régissent.

  • Institut de recherches cliniques de Montréal ( IRCM )
  • Présente les unités de recherche spécialisées dans des domaines variés :

    • Chimie médicinale
    • Biologie moléculaire
    • Génomique fonctionnelle
    • Recherche clinique
    • Génie biomédical
    • Bioéthique

    Définit les objectifs et les activités de recherche de la clinique externe et accorde un volet aux affaires étudiantes.

  • Institut de recherches économiques et sociales ( IRES )
  • Institut national de la santé et de la recherche médicale ( INSERM )
  • Vise à améliorer la compréhension de la maladie et à faire bénéficier les patients le plus rapidement possible des résultats de recherche. Décrit, entre autres, le rôle de promoteur de l’Institut pour la protection des personnes se prêtant à des recherches biomédicales. Aborde l’éthique et la qualité des recherches et propose une section de diffusion et de partage des connaissances incluant une veille sur l’information scientifique et technique.

  • Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles(INRS)
  • Élabore une liste des études amorcées dans l’année en cours et définit les six départements de recherche :

    • Métrologie des polluants
    • Ingénierie des procédés
    • Polluants et santé
    • Ingénierie des équipements de travail
    • Épidémiologie en entreprise
    • Homme au travail
    • Direction scientifique

    Donne accès à cinq bases de données et présente des synthèses thématiques qui font le point sur les différents types de risques encourus ou rencontrés dans le monde du travail et sur la pratique de la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles.

  • Institut national de santé publique du Québec ( INSPQ )
  • Détaille les projets et réalisations dans plusieurs domaines, incluant celui de la santé au travail :

    • Troubles musculo-squelettiques
    • Maladies respiratoires reliées au travail
    • Risques biologiques en milieu de travail
    • Maternité sans danger en milieu de travail
    • Organisation et conditions de travail

    Fournit une liste d'événements intéressants en santé publique partout à travers le monde. Contient une section abordant les dossiers spéciaux de l’actualité et une autre suggérant des sites connexes au domaine de recherche.

  • Institut Universitaire de Médecine de Travail de LYON
  • Exerce différentes tâches dans le domaine de la médecine et de la santé au travail, notamment de la recherche, de l’enseignement ainsi que de l’aide médicale et technique aux entreprises, aux médecins (particulièrement aux médecins du travail) et aux salariés. S’intéresse à la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles ainsi qu’à l’amélioration des conditions de travail. Offre des consultations dans les domaines suivants :

    • Aptitude, pathologie, toxicologie
    • Dermatologie professionnelle
    • Épilepsie et travail
    • Orientation, reclassement professionnel et maintien dans l’emploi
    • Ophtalmologie professionnelle, travail sur écran
    • Pneumologie professionnelle
    • Psychodynamique du travail
    • Psychopathologie du travail
  • Institute for the Protection and Security of the Citizen ( IPSC )
  • Mentionne les principaux secteurs de recherche pour l’année en cours, tels que la biotechnologie, la sécurité reliée aux substances chimiques, l’environnement et la pérennité des ressources disponibles, etc. Effectue des recherche afin de protéger les citoyens contre les risques économiques et technologiques, répondant ainsi aux politiques établies par l’Union européenne.

  • Institute for the study of labor ( IZA )
  • Institute of Occupational Medicine ( IOM )
  • Institute of Prospective Technological Studies ( IPTS )
  • Recherches financées par le Sixth Framework Programme de l’Union européenne et effectuées dans huit secteurs:

    • Sciences de la vie et leurs répercussions sur la société
    • Environnement et société
    • Énergie et changements climatiques
    • Transport et mobilité
    • Pollution industrielle (European Integrated Pollution Prevention and Control Bureau)
    • Prévoyance des effets de la science et de la technologie
    • Technologies de l’information et des communications
    • Intégration globale des développements économiques, sociaux et technologiques en Europe de l’Est

    Présente les réseaux conçus pour répondre à l’évolution rapide de la science et pour fournir des analyses fiables aux décideurs de l’Union européenne. Donne accès à une base de données contenant les rapports techniques publiés par l’Institut.

  • Institute of Safety in Technology and Research ( ISTR )
  • Relate l’historique de l’Institut, les types de membres qui peuvent y adhérer et les milieux d’où proviennent les professionnels (par exemple, le gouvernement, la recherche commerciale, les organisations publiques, etc.) Énumère les objectifs poursuivis par l’établissement, incluant les suivants :

    • Conserver les normes professionnelles acquises par les membres
    • Faire évoluer les connaissances et les aptitudes des membres en matière de sécurité
    • Servir les intérêts des professionnels de la sécurité dans toutes les sphères d’activités auxquelles ils appartiennent
    • Maintenir la communication avec d’autres organismes oeuvrant dans des domaines reliés
    • Etc.
  • Institute of Sound and Vibration Research- Human Factors Research Unit
  • Instituto Nacional de Seguridad e Higiene en el Trabajo
  • Contient des rapports statistiques ainsi que des documents fournissant des conseils sur la législation, la normalisation et la certification. Offre des séances de formation à distance. S’intéresse particulièrement à la recherche dans les domaines suivants :

    • Matériel de protection personnelle
    • Hygiène
    • Épidémiologie / Médecine
    • Psychosociologie
    • Sécurité
  • Israel Institute for Occupational Safety and Hygiene ( IIOSH )
  • Aborde les différents projets de coopération internationale menés par l’Institut et énumère les services offerts aux industries, par exemple la mise sur pied de sondages, la promotion de la santé et sécurité, un service de formation mobile à l’attention des entrepreneurs sur les chantiers, etc. Définit les principaux départements de l’organisation :

    • Génie et informatisation
    • Hygiène
    • Publications
    • Formation
    • Internet
    • Etc.
  • Italie. National Institute of Occupational Safety and Prevention ( ISPES )
  • Site majoritairement constitué en italien, mais donne accès au rapport annuel de l’Institut qui en présente les principaux départements :

    • Homologation et certification
    • Documentation, information et formation
    • Matériel de production et interaction avec l’environnement
    • Technologies de sécurité
    • Médecine du travail
    • Hygiène industrielle
  • IVF Industrial Research and Development Corporation
  • Japan Institute for Labour Policy and Training
  • Contribue à la création de politiques reliées au travail et à leur mise en application. Conduit des projets de recherche sur des questions touchant aux activités professionnelles à l’échelle locale et internationale et met en valeur les résultats obtenus en commanditant des programmes de formation pour des employés administratifs. Recense des rapports de recherche (principalement disponibles en japonais) et fournit des documents traduits en anglais sur les principales lois du travail au Japon. Contient différents rapports statistiques.

  • Japan. National Institute of Occupational Safety and Health( JNIOSH )
  • Comprend cinq groupes de recherche dont la présentation est accompagnée de photos :

    • Mécanique et sécurité des systèmes (bris de matériaux, appareils soulevant régulièrement des charges, etc.)
    • Sécurité et construction (effondrement des structures, chutes, etc.)
    • Sécurité chimique (décomposition thermique, explosions au gaz, etc.)
    • Sécurité reliée au génie physique (risques électrostatiques, chocs électriques, etc.)
    • Sciences humaines et interdisciplinaire (analyse statistique, promotion de la sécurité, amélioration de l'équipement de protection en cas de chute, etc.)

    Mentionne les recherches en cours pendant l'année et offre divers rapports sur celles qui ont été menées précédemment.

  • Japon. National Institute of Technology and Evaluation ( NITE )
  • Soutient l’économie et la société du Japon en effectuant la collecte, l’organisation et la distribution de données technologiques mises à jour. Concentre ses activités de recherche dans quatre principaux secteurs :

    • Biotechnologie (ressources génétiques et autres données permettant une innovation dans les secteurs industriels)
    • Gestion des produits chimiques (évaluation des effets sur l’environnement et la santé, mise en œuvre de lois)
    • Évaluation de la conformité (programmes d’accréditation pour les laboratoires d’essais et les laboratoires d’étalonnage)
    • Vie et aide sociale (sécurité des produits de consommation et collecte de données sur les accidents reliés à leur usage)
  • Laboratoire d'économie et de sociologie du travail ( LEST )
  • Laboratoire d'Étude du trauma
  • Liberty Mutual Research institute for Safety
  • Présente les onze laboratoires de recherche et de simulation dans lesquels une soixantaine de projets sont menés en tout temps :

    • Biomécanique
    • Génie cognitif
    • Sécurité des conducteurs
    • Épidémiologie
    • Manipulation des matériaux manuels
    • Travail répétitif
    • Retour au travail
    • Enquêtes
    • Tribologie
    • Membres supérieurs
    • Organisation de l’environnement de travail

    Donne une liste bibliographique des articles et des résultats de recherche publiés dans différents domaines, tels que les blessures, les chutes ou les trébuchements. Mentionne les organismes affiliés à l’établissement ainsi que les prix que celui-ci commandite.

  • Mary Kay O'Connor Process Safety Center
  • Dirige des programmes et des activités de recherche qui mettent en valeur la sécurité dans les industries de traitement chimique. Énonce les principaux secteurs dans lesquels des recherches sont effectuées :

    • Gestion de situations anormales
    • Aérosols
    • Évaluation des risques quantitatifs
    • Produits inflammables
    • Réactions chimiques
    • Etc.

    Donne accès à différents types de publications, notamment des documents de présentations techniques, des publications spécialisées, des thèses et des dissertations ainsi que des comptes rendus de réunions.

  • Ministère des Affaires Sociales, de Santé Publique et de l'Environnement . Institut Scientifique de la Santé publique ( ISP )
  • National Institute for Occupational Safety and Health ( NIOSH )
  • S’intéresse à la recherche dans les domaines suivants :

    • Sécurité des substances chimiques
    • Ressources à contacter en cas d’urgence
    • Appareils respiratoires
    • Lésions et traumatismes
    • Troubles musculo-squelettiques
    • Travailleurs de la santé
    • Agriculture
    • Construction
    • Santé et sécurité dans le domaine minier

    Offre une liste de ressources d’information, incluant un programme d’évaluation des risques pour la santé et d’autres programmes de formation offerts par des établissements extérieurs.

  • National Institute for Occupational Safety and health ( NIOSH ). National Occupational Research Agenda ( NORA )
  • National Institute of Environmental Health Sciences ( NIEHS )
  • Définit certains programmes de recherche mis sur pied à l’interne, tels que le National Toxicology Program ou encore, le Center for the Evaluation of Risks to Human Reproduction. Propose une description détaillée des quatre domaines principaux dans lesquels sont effectués les travaux de recherche :

    • Bureau du directeur scientifique
    • Biologie environnementale (génétique moléculaire, biologie structurale, etc.)
    • Maladies de l’environnement et médecine (épidémiologie, santé des femmes, biostatistiques, etc.)
    • Toxicologie de l’environnement (pharmacologie et chimie, pathologie expérimentale, etc.)

    Décrit les efforts de recherche établis à l’externe par le biais de bourses d’étude, de programmes de formation, de conférences, de perspectives de financement, etc.

  • NC State University. Textile Protection and Comfort center ( TPACC )
  • NIOSH Agricultural Centers
  • NIOSH. Mining - Safety and Health Research
  • Recense des données reliées au domaine minier abordant les sujets suivants :

    • Vieillissement de la main d’œuvre
    • Données et statistiques
    • Diesel
    • Poussière
    • Éducation et formation
    • Réaction aux urgences et sauvetage
    • Ergonomie
    • Explosifs
    • Prévention des explosions et recherche
    • Prévention des incendies
    • Contrôle au sol
    • Risques pour la santé
    • Ventilation
    • Etc.
  • North Carolina State University. Egonomics Laboratory
  • Définit les formations offertes en recherche dans différents profils, notamment en biomécanique du travail et en ergonomie cognitive. Présente les étudiants de maîtrise et de doctorat ainsi que leurs projets de recherche. Fournit la liste des recherche effectuées dans les principaux champs d’intérêt de l’établissement et énumère une liste d’articles, d’actes de congrès et de thèses à consulter selon le besoin.

  • Office Ergonomics Research Committee
  • Cherche à établir une relation entre le travail de bureau et la fatigue, l’inconfort et les troubles musculo-squelettiques ainsi qu’à diffuser les résultats des recherches sur les causes, les méthodes et les interventions possibles. Énumère les recherches financées dans différents secteurs, tels que les études physiologiques, l’ergonomie des postes de travail sur ordinateur, la contribution des recherches dans le domaine, etc. Mentionne quelques conclusions préliminaires établies par l’établissement en 1992.

  • Ohio State University. Biodynamics Laboratory
  • Détaille le programme de recherche de l’établissement, dont l’objectif est de déterminer l’exposition maximale possible des individus à des facteurs de risque. Présente les outils utilisés, tels que le moniteur de mouvements lombaires et la modélisation biodynamique. Donne une liste d’articles publiés par secteur de recherche et explique les programmes d’études offerts en biomécanique et en ergonomie.

  • Pologne. Central Institute for Labour Protection ( CILP )
  • Donne un aperçu des services disponibles tels que l’expérimentation, la certification, la formation et l’information. Propose des logiciels, une liste de publications et des affiches portant sur le domaine, ainsi qu’une version démo du site Web accessible aux petites entreprises. Mentionne les activités du centre à l’extérieur du pays et les secteurs de recherche. Présente les ressources de la bibliothèque de l’institution.

  • République tchèque. Occupational Safety Research Institute ( VUBP )
  • A pour mission d’augmenter l’efficacité et la satisfaction des employés au travail. Énumère les exigences auxquelles se soumet l’Institut pour accéder à l’Union européenne, c’est-à-dire la normalisation, l’expérimentation et la certification. Donne un aperçu de la politique de science et recherche en sécurité au travail valide jusqu’en 2007.

  • Research Center for Bioelectromagnetic Interaction
  • Réseau canadien des centres de toxicologie ( RCCT )
  • Élabore sur les priorités de recherche pour l’année en cours, par exemple l’écotoxicologie des métaux non ferreux et les répercussions environnementales des contaminants sur la qualité de l’eau. Propose une liste de ressources éducatives disponibles en ligne et des publications touchant au domaine. Présente les trois principales équipes de recherche :

    • Écotoxicologie de la reproduction et de l’endocrine
    • Méthodes d’évaluation des risques
    • Spéciation des métaux
  • Réseau de recherche en santé environnementale ( RRSE )
  • Réseau provincial de recherche en adaptation-réadaptation ( REPAR )
  • Se concentre sur des thématiques de recherche reliées à des incapacités et des situations de handicap qui peuvent être de nature musculo-squelettique, neurologique ou sensorielle dans le but de favoriser la recherche et la collaboration entre les cliniciens et les chercheurs universitaires. Donne accès au rapport de l’assemblée générale annuelle des membres et aux coordonnées de ces derniers. Explique les modalités à suivre pour obtenir une subvention.

  • Réseau Recherche Santé Environnement INtérieur( RSEIN )
  • Rice University. Center for Biological and Environmental Nanotechnology ( CBEN )
  • Royaume-Uni. Health & Safety Executive ( HSE )
  • Veille à maintenir un niveau adéquat de sécurité dans les installations nucléaires et les mines, les usines, les fermes, les hôpitaux et les écoles, le pétrole marin et les emménagements pour pétroliers, les réseaux de distribution de gaz et l’expédition de substances dangereuses, les chemins de fer, etc. Assure la réglementation de tous les risques concernant la santé et sécurité au travail en Grande-Bretagne.

  • Social Issues Research Centre ( SIRC )
  • Swedish Council for Working Life and Social Research
  • Définit les principaux objectifs de l’établissement, son organisation au niveau du personnel et le budget dont il bénéficie. Énumère les secteurs dans lesquels il offre un financement pour la recherche et la proportion accordée à chacun, notamment en ce qui concerne l’organisation du travail, l’aide sociale, la famille et les enfants, les personnes âgées, l’invalidité, etc.

  • Swedish Governmental Agency for Innovation Systems ( VINNOVA )
  • Développe des systèmes d’innovation efficaces et soutient la recherche et le développement dans les technologies, le transport et la vie professionnelle :

    • Systèmes de télécommunications
    • Produits pharmaceutiques et diagnostics
    • Innovations alimentaires
    • Manufacture du bois
    • Génie biomédical
    • Microélectronique et nanoélectronique
    • Design des matériaux
    • Matériaux écologiques provenant de ressources recyclables
    • Etc.

    Gère des connaissances en biotechnologie, en développement de produits, en santé au travail et en infrastructure des systèmes de transport.

  • Swedish National Institute of Public Health
  • Évalue les politiques nationales sur la santé publique et supervise certaines législations adoptées concernant l’alcool et le tabac. Souhaite créer des conditions sociales qui assureraient la bonne santé de la population entière, incluant les groupes les plus vulnérables. Fournit aux instances gouvernementales l’information nécessaire à leurs prises de décision et présente des statistiques sur les décès reliés à l’usage de drogues. Établit une comparaison entre 15 pays européens sur leur consommation d’alcool.

  • The Center for Construction Research and Training (CPWR)
  • The Hamner Institutes For Health Sciences - Chemical Industry Institute of Toxicology ( CIIT )
  • S’intéresse aux répercussions possibles sur la santé d’une exposition aux produits chimiques et à d’autres substances. Recherches effectuées dans quatre secteurs :

    • Études toxicologiques et physiologiques pour en évaluer la corrélation
    • Soumission des génomes à une capacité de production élevée pour analyser leur réaction
    • Analyse statistique pour interpréter les réactions
    • Élaboration d’un modèle quantitatif pour prédire les réactions

    Dévoile les différents programmes d’éducation possibles en fonction du niveau scolaire des étudiants et les démarches effectuées pour préserver la propriété intellectuelle des chercheurs. Fournit une base de données de toutes les publications scientifiques effectuées par les chercheurs de l’Institut depuis 1976.

  • TNO Work and Employment (Pays-Bas)
  • Recherche et développe différentes approches pour permettre aux employés de travailler de façon productive dans un environnement sain. S’inscrit au service des employés, de la technologie, des institutions et de la connaissance. Consacre ses projets aux domaines suivants :

    • Ergonomie
    • Charge de travail physique
    • Troubles musculo-squelettiques (membres supérieurs)
    • Nouvelles formes de l’organisation du travail
    • Facteurs psychosociaux au travail
    • Infrastructure nationale – Santé et sécurité au travail
  • Tunisie. Institut de santé et de sécurité du travail ( ISST )
  • UK Institute of Acoustics ( IOA )
  • Université catholique de Louvain. Unité de toxicologie industrielle et de médecine du travail ( UCL )
  • Présente les trois programmes d’enseignement offerts par l’Université:

    • DES en Médecine du Travail
    • DES en Santé au Travail, orientation Toxicologie industrielle
    • DES en Santé au Travail, orientation Pathologie professionnelle

    Élabore une liste des textes scientifiques publiés depuis 1992 et fournit un module de réglementation comprenant le Code sur le bien-être au travail. Détaille les activités du Carcinogenic Risk In Occupational Settings (CRIOS), dont l’objectif est de prévenir le cancer dans les milieux de travail, et de TOXPRO, un site Web dédié à l'information et à la gestion du risque chimique.

  • Université de Montréal. Département de médecine sociale et préventive
  • Précise les axes de recherche adoptés par le Groupe de recherche interdisciplinaire en santé (GRIS) et l’effectif qui s’y attarde :

    • Services, organisations, politiques et santé
    • Contextes de vie et promotion de la santé
    • Développement, population et santé
    • Évaluation et santé

    Fournit la liste des organismes provinciaux, nationaux et internationaux qui participent au financement des recherches et donne un aperçu des activités professionnelles des membres du personnel.

  • Université de Montréal. Département de santé environnementale et santé au travail
  • Répond à trois missions principales : l’enseignement, la recherche et l’intervention. Vise l'accroissement des connaissances en hygiène du milieu, en santé du travail, en toxicologie et en hygiène du travail ainsi qu'en environnement. Offre différents programmes de formation de deuxième et troisième cycle et certains cours en ligne et, à partir de septembre 2010, une option en en hygiène du travail dans le programme de maîtrise en santé environnementale et santé au travail. Décrit les équipes de recherche, dont le Centre Interuniversitaire de Recherche en Toxicologie (CIRTOX) et le Groupe de recherche en toxicologie humaine (TOXHUM).

  • Université de Sherbrooke. Chaire d'étude en organisation du travail ( CEOT )
  • L'incidence de l'organisation du travail sur la SST constitue un axe privilégié de recherche du Centre d'étude en organisation du travail. Le site présente les différents axes de recherche du Centre de même que les chercheurs actifs et les publications produites au cours des dernières années. L'intérêt de la recherche en SST s'appuie sur la nécessité de prévenir et de corriger rapidement les effets négatifs que pourraient engendrer les nouvelles formes d'organisation du travail sur la santé et la sécurité des personnes au travail. Nos principaux thèmes de recherche en SST sont :

    • Nouvelles formes d'organisation du travail et SST
    • Philosophie de mesure en SST
    • Modèle de transfert des connaissances et la SST
    • Comité de SST et les PME
  • Université de Sherbrooke. Groupe d'acoustique et de vibrations ( GAUS )
  • Se spécialise dans la mécanique des structures et notamment le contrôle actif et passif du bruit et des vibrations. A pour objectif de répondre aux besoins de l'industrie en proposant des innovations technologiques significatives. Dispense une formation qui s'appuie sur de nombreux exemples pratiques vécus en industrie et décrit de façon détaillée les méthodes et moyens mis en œuvre pour réduire le bruit. Effectue des recherches dans différents secteurs :

    • Caractérisation et conception de matériaux
    • Conception vibroacoustique
    • Contrôle actif de bruit et de vibrations
    • Méthodes expérimentales
    • Simulations numériques
    • Transducteurs
  • Université d'Ottawa. Centre R. Samuel McLaughlin d'évaluation du risque pour la santé des populations
  • Université Laval. Chaire en gestion de la santé et de la sécurité du travail
  • Résume les projets de recherche en cours et antérieurs. Propose une liste de publications (monographies, conférences, thèses de doctorat, colloques, etc.) accompagnées d’une description. Présente les programmes de formation disponibles académiques ou non crédités. Consacre des volets à la santé psychologique et à la violence. Évoque trois grandes problématiques :

    • Diversité des contextes (secteurs d’activités, des organisations ou des populations de travailleurs)
    • Problématiques en émergence (prévention des problèmes de santé mentale ou de la violence au travail, pratiques en matière de reconnaissance au travail, etc.)
    • Démarches et moyens de prévention des lésions professionnelles

  • Université Victor Segalen Bordeaux 2. Institut de Santé Publique, d'Épidémiologie et de Développement ( ISPED )
  • University of Adelaide. Center for Sleep Research
  • S’implique à la fois dans la recherche appliquée et en laboratoire et s’intéresse particulièrement à la relation existante entre la performance au travail et le sommeil. Procure un service de consultation sur les horaires de travail irréguliers, la fatigue, les relations industrielles et l’harmonie en milieu de travail. Décrit le profil scientifique des chercheurs et contient une section réservée aux articles publiés chaque année.

  • University of Birmingham. Institute of Occupational and Environmental Medicine ( IOEM )
  • Définit les programmes d’études enseignés notamment dans les domaines de la médecine du travail ou de la santé au travail. Présente l’horaire du séminaire et de l’atelier qui ont lieu annuellement. Divise en deux grandes classes les secteurs de recherche :

    • Recherches orientées sur l’environnement (santé au travail, hygiène du milieu, évaluation des risques à l’exposition)
    • Recherches orientées sur les conséquences (cancer, troubles musculo-squelettiques, maladies épidermiques, santé mentale, etc.)
  • University of California, Irvine. Center for Occupational and environmental Health
  • Dévoile les programmes d’étude offerts aux cycles supérieurs ou de formation continue disponible pour les professionnels. Mentionne les projets menés à l’échelle internationale, tels que l’éducation des ouvriers et les services cliniques pour les employés. Effectue des recherches dans les domaines suivants :

    • Épidémiologie environnementale
    • Ergonomie
    • Évaluation de l’exposition
    • Maladies infectieuses
    • Interventions
    • Biologie des poumons
    • Épidémiologie au travail
    • Politique
    • Enseignement / éducation / projets étudiants
    • Toxicologie
  • University of Florida. Center for Environmental and Human Toxicology
  • Accomplit des activités en relation avec l’effet des produits chimiques sur la santé des humains et des animaux. Sert d’intermédiaire entre les recherches effectuées et leur mise en application dans la vie des producteurs, des consommateurs et des régulateurs. Réduit les risques associés à la pollution environnementale, à la contamination alimentaire et aux risques en milieu de travail. Fournit des renseignements sur les laboratoires mis à la disposition des étudiants :

    • Toxicologie analytique (études toxicologiques, pharmacologiques, environnementales et médico-légales)
    • Toxicologie aquatique (conservation et préservation d’organismes aquatiques pour études biologiques)
  • University of Michigan. Center of Ergonomics
  • Décrit les services et outils offerts par l’institution, notamment les cours de formation continue, certains logiciels spécialisés et une consultation personnalisée pour des petites et moyennes entreprises. Explique le contexte des projets de recherche menés par les professeurs, incluant les suivants :

    • Travail manuel et troubles musculo-squelettiques
    • Simulation des mouvements humains
    • Étude de la posture de travail
    • Ergonomie cognitive et interaction de l’humain avec l’ordinateur
    • Vibration, coordination main–yeux et lésions traumatiques
    • Etc.

  • University of New South Wales. NSW Injury Risk Management Research Centre ( IRMRC )
  • University of Sakatchewan. Canadian Centre for Health and Safety in Agriculture (CCHSA)
  • University of Saskatchewan. Toxicology Centre
  • Détaille les programmes d’étude offerts en toxicologie ainsi que les critères d’admission pour chacun des cycles. Soumet l’horaire des colloques en cours pendant l’année et les principaux champs d’intérêt des chercheurs en toxicologie : médicolégal et analytique, humain et biomédical, écologique et aquatique, etc. Fournit une liste d’exemples des recherches effectuées par ces derniers :

    • Évaluation des risques provoqués par les mélanges de pesticides pour l’écologie des milieux aquatiques
    • Effets de l'exposition aux pesticides sur le système immunitaire des amphibies
    • Répercussions des activités d'exploitation minière sur des écosystèmes aquatiques nordiques
    • Toxicité du chlorure de calcium pour les passériformes
    • Etc.
  • University of Surrey. Robens Institute
  • Présente un programme de formation offert aux professionnels (ingénieurs, médecins du travail, physiothérapeutes, psychologues, etc.) qui souhaitent se perfectionner en ergonomie et quelques ressources disponibles pour les aider dans leur cheminement. Donne une description des projets de recherche effectués dans les domaines suivants :

    • Stress au travail et troubles musculo-squelettiques
    • Maux de dos chez les enfants
    • Ergonomie de la souris et autres accessoires de l’ordinateur
    • Réduction des erreurs médicales
    • Etc.

  • University of Washington. Human Interface Technology Laboratory ( HITL )
  • S’intéresse à la nouvelle génération d’interfaces qui permettent la connexion de l’utilisateur avec l’ordinateur dans une multitude de domaines, tels que les processus cognitifs, l’éducation, la réalité virtuelle du mal des transports, la médecine, le matériel informatique, etc. (par exemple, effectue des recherches sur la réalité virtuelle et le contrôle de la douleur ou de l’arachnophobie, sur l’affichage visuel 3D ou le développement à faible coût d’un numériseur miniature à fibres optiques, etc.) Permet la recherche des publications dans une base de données.

  • UQÀM. Institut santé et société
  • Site en développement

  • UQÀM. Laboratoire de recherche en ergonomie
  • Affiche le curriculum vitae de madame Monique Lortie, directrice du laboratoire et présente quelques projets de recherche des étudiants aux cycles supérieurs. Articule ses recherches autour de quatre thématiques principales et propose une liste de publications pour chacune :

    • Manutention
    • Accident
    • Méthodologie de terrain
    • Problèmes musculo-squelettiques
  • UQÀM. L'invisible qui fait mal
  • Western Center for Agricultural Health and Safety
  • Présente tous les chercheurs ainsi que leurs champs d’intérêts, parmi lesquels on trouve les suivants : développement de pratiques durables de l’agriculture, hygiène industrielle, biomécanique et ergonomie du travail (plus spécifiquement pour le milieu de l’agriculture), coûts engendrés par les blessures ou décès reliés au travail, sécurité des pesticides, etc. Fournit une base de données qui donne accès aux documents publiés par l’établissement.

  • Workplace Violence Research Institute
  • Conçoit et implante des programmes de prévention de la violence en milieu de travail pour les compagnies privées et publiques. Offre des séminaires pour permettre aux employés de reconnaître les symptômes reliés à la violence (intimidation, harcèlement, menaces, attaques physiques ou verbales, etc.) et d’intervenir en matière de prévention. Sert une grande variété de clients, incluant des petites et moyennes entreprises, des organismes à but non lucratif, des villes, des états et le gouvernement fédéral. Décrit les services de consultation et de formation disponibles.


© IRSST 2010 - Contact - Conditions d'utilisation